Les grévistes seront-ils expulsés de la mairie de Rivière-Salée ?

Greve Rivière-Salée
© Martinique1ere

La décision du tribunal est attendue demain dans le conflit des municipaux à Rivière-Salée. Le maire, André Lesueur, a saisi la juridiction pour demander l’évacuation de la mairie, occupée depuis lundi par les membres de la CGTM/SOEM.

Martinique 1ère Publié le , mis à jour le

La décision du tribunal a été mise en délibéré, après une audience d’une vingtaine de minutes, ce jeudi matin dans le bureau du président du Tribunal de Grande Instance, Gervais Delafond, à Fort de France. Le litige porte sur la présence, ou pas, de cadenas, aux entrées de la mairie et de plusieurs centres communaux.

Une entrave à la liberté de travail, estime Maître Dominique Nicolas qui défend les intérêts d’André Lesueur. Selon Maître Raphaël Constant qui défend le syndicat, les cadenas ont été enlevés il y a longtemps…

La grève à la mairie de Rivière-Salée, a démarré le 13 octobre et porte sur le temps de travail des agents. Les grévistes réclament une planification supplémentaire. La mairie déclare ne pas être en mesure de répondre à cette demande, qui non seulement ne constitue pas un besoin mais représente un coût financier, non prévu dans son budget. A noter que les grévistes de la caisse des écoles, occupent la mairie pendant leur congés, en cette période de vacances de la toussaint.
 

L'actu en vidéo

Appel pour le domaine de la Trace

Murille Fruton propriétaire du Domaine de la Trace lance un appel de soutien.