Un présumé jihadiste d'Al-Qaïda assigné à résidence en Martinique

carte Morne Rouge
© Google-Map | La ville du Morne-Rouge.

Un informaticien marocain, est assigné à résidence depuis jeudi au Morne-Rouge alors que la cour européenne des droits de l'homme a interdit à la France son extradition vers le Maroc, pour sa sécurité. Les autorités marocaines le soupçonnent d'être lié à Al-Qaïda au Maghreb islamique.

Martinique 1ère avec F3 Lorraine Publié le , mis à jour le

Rachid Rafaa, informaticien de 37 ans, est arrivé jeudi après-midi au Morne-Rouge (nord-Caraïbe) en provenance de l'île D'yeu, en vendée. Il est assigné à résidence dans la commune pour une durée illimitée. Les consignes sont strictes, il doit pointer à la gendarmerie quatre fois par jour, ne peut sortir du territoire de la commune mais peut s'y balader tranquillement même si un dispositif dissuasif a été mis en place depuis jeudi après-midi.

Rachid Rafaa avait fait l'objet fin 2009 d'un mandat d'arrêt international émis par le Maroc pour "constitution de bande criminelle en vue de commettre des actes terroristes". Il avait alors été placé en détention en France dans l'attente de son extradition. Mais, exprimant la crainte qu'il puisse être torturé dans son pays d'origine, la cour européenne des droits de l'homme a interdit son extradition de manière définitive fin 2013. 

L'informaticien est assigné à résidence en France mais son avocat précise que son client redoute les services secrets marocains, comme en attestent nos confrères de France 3 Lorraine :

L'actu en vidéo

Accident

Une voiture pénètre à vive allure dans une station-service du Lamentin.