Un frère et sa soeur auraient provoqué la mort du policier

Police
© Martinique1ere

Une jeune fille de 22 ans, son frère de 19 ans, un autre jeune homme de 25 ans, sont accusés d'avoir porté des coups au policier Louis-Philippe Hildéral, mercredi en fin d'après-midi devant le commissariat de Fort de France. Le procureur réclame la détention pour la soeur et le frère.

Martinique 1ère Publié le , mis à jour le

La conclusion du procureur de la république a confirmé ce qui se disait depuis quelques heures. L'autopsie révèle que le policier, Louis-Philippe Hildéral, 55 ans, est mort après avoir reçu notamment de violents coups de poing. Le fonctionnaire a succombé à une crise cardiaque quelques minutes après.

La soeur et le frère risquent la prison

Les trois personnes, qui étaient en garde à vue, sont inconnues des services de la justice et de la police. La jeune femme de 22 ans, son jeune frère de 19 ans et un de leurs amis, âgé de 25 ans sont mis en examen pour violence volontaire en réunion sur personne dépositaire de l'autorité publique. Le frère et la soeur, en particulier sont poursuivis pour violence volontaire ayant entraîné la mort sans intention de la donner. Le procureur réclame leur mise en détention.

Une demande d'explications violente

Mercredi dernier, le groupe demandait des comptes à la police en raison de l'arrestation de l'un de leurs amis, soupçonné de trafic de stupéfiants. Ils sont rentrés dans les locaux de la police avec un ton et des manières déplaisantes, selon les policiers. Une bagarre s'en est suivie avant le drame  qui a touché le corps des fonctionnaires de la police nationale. Les images de la vidéo surveillance du commissariat de Fort de France ont apporté des informations précises aux enquêteurs.
Louis-Philippe Hildéral, est le premier policier d'une région française, qui meurt dans l'exercice de ses fonctions depuis le début de l'année.




L'actu en vidéo

Accident

Une voiture pénètre à vive allure dans une station-service du Lamentin.