Affaire Allan : le coup de feu serait accidentel

Allan a été tué
© Martinique1ere

Le juge chargé de l'instruction de l'affaire du meurtre d'Allan Bourgeois poursuit ses auditions. Il a fait revenir le jeune homme qui a aidé le meurtrier présumé.

Joseph Nodin
Publié le , mis à jour le

Ce jeune homme dont le départ précipité pour la France avait surpris, est de retour à la Martinique pour les besoins de l'enquête. Il séjourne discrètement chez un proche pour des raisons de sécurité, au moins jusqu'à ce soir. Le juge veut entendre les détails de sa participation. Le jeune homme affirme qu'il n'a pas touché au corps de la victime et qu'il s'est contenté d'une brève intervention pour le transport.

D'après nos informations, le 30 août dernier, Allan est parti de chez lui à Basse-Gondeau pour se rendre chez son copain à Acajou pour une histoire d'argent. Lors d'une séance de photographies pour alimenter son compte facebook, le meurtrier présumé aurait exhibé une arme à feu, sans verrouiller le chargeur. C'est Allan qui faisait les photos et le coup serait parti accidentellement, atteignant le jeune lamentinois en pleine tête.

La suite est un enchaînement de mises en scène qui accuse en particulier le meurtrier présumé. Le corps d'Allan a été ligoté, transporté dans une voiture, dont on ne connaît pas avec certitude le propriétaire, puis placé dans une poubelle avant d'être jeté à la rivière, quartier Moutte à Fort de France. Le juge poursuit ses auditions pour se faire une idée plus précise des faits.

L'actu en vidéo

Accident

Une voiture pénètre à vive allure dans une station-service du Lamentin.