Un nouveau témoignage accable la production de Koh-Lanta

Gerald Babin
© DR | Gérald Babin décédé le 22 mars dernier au Cambodge.

Le magazine Closer publie cette semaine le témoignage d'une personne présente dans la régie, lors de la mort de Gérald Babin. Interrogé par les enquêteurs, le témoin affirme que la production a décidé de ne pas intervenir immédiatement au moment où le martiniquais a été pris de malaises.  

Raphaël Bastide
Publié le , mis à jour le

Un nouveau témoin, membre de la production

"Est-ce qu'on envoie le médecin? (...) on attend la fin du jeu" : c'est ce que ce nouveau témoin anonyme dit avoir entendu à deux reprises dans la régie de l'émission, le 22 mars dernier. Une version qui contredit les récentes déclarations de la société de production relayées par Denis Brogniart et certains candidats qui affirmaient que le docteur Costa avait pu intervenir dès qu'il l'avait jugé nécessaire.


Les vidéos saisies pourraient confirmer la version du témoin

Selon ce nouveau témoin, les images de la caméra 7, braquée en permanence sur Gérald Babin, devraient venir confirmer ses affirmations. Les rushes de l'émission ont été saisis par la police judiciaire et sont actuellement visionnés et analysés par les enquêteurs. Rappelons que la famille de Gérald Babin a porté plainte contre x, début avril.

“Les témoins anonymes sont des rapaces qui veulent tuer l’émission!” 

C'est ainsi qu'a répondu à ces nouvelles accusations, l'avocat de la société de production ALP, interrogé par l'Express. "Personne n'a intérêt évidemment à ce que l'on aille au drame dans cette affaire" a ajouté Me Pierre Olivier Sur.  





  

L'actu en vidéo

Accident

Une voiture pénètre à vive allure dans une station-service du Lamentin.