La droite et le centre cherchent la bonne géométrie

La droite martiniquaise
© Martinique 1ere | Case-Pilote : rassemblement de la droite et du centre

A moins d'un an des élections municipales, la droite et le centre, réunis dimanche à Case-Pilote, affichent leurs convergences et proposent aux électeurs, une alternative entre les autonomistes et les indépendantistes.

Joseph Nodin
Publié le

"Si nous n’avons pas les mêmes idées, nous avons les mêmes principes", annonce Max Orville le porte parole du modem. Le  représentant de François Bayrou à la Martinique précise sa pensée : "Cette idée de surmonter les clivages, c’est notre identité, et c’est ce que la Martinique attend aujourd’hui". C'est sur cette base que la droite et le centre veulent compter leurs forces à moins d'un an des municipales et avant l'élection des membres de la future collectivité territoriale en 2015.

La droite cherche sa place

Gabriel Lagrancourt, président de l'UMP Martinique n'est pas en reste : "seules nos formations politiques de Droite et du Centre, en dépit des quelques nuances de pensées qui justifient nos appartenances respectives, possèdent la capacité de changer les choses". Tous prônent l'union et l'entente, mais sur le terrain la réalité est un peu différente.

Des absences remarquées

Dimanche, lors du rassemblement de la droite et du centre à Case-Pilote, outre l'UMP et le modem, Chantal Maignan, du Parti régionaliste martiniquais, était sur la photo de famille, mais pas André Lesueur, président des FMP ( Forces Martiniquaises de Progrès), ni Yan Monplaisir, un ténor de l'UMP, ni même Philippe Petit,  du Mouvement Libéral Populaire qui avait appelé à voter Nicolas Sarkozy à la présidentielle 2012. Preuve que l'union devra attendre encore un peu...

La droite et le modem
© Martinique 1ere | Photo de famille incomplète à droite..

 


L'actu en vidéo

Extrait French Fairy Tales

Propos racistes et sexistes dans un conte pour enfants sur YouTube.