Martinique : ouverture du procès du "Pablo Escobar" martiniquais à Fort-de-France

Tribunal de Fort-de-France
© Martinique 1ère

Un procès exceptionnel s’ouvre ce lundi devant la Cour d’Assises de Fort-de-France. Kevin Doure considéré comme le patron d’un réseau de trafic de cocaïne ainsi que neuf complices présumés vont comparaître devant la justice.  

CB avec Martinique la 1ère Publié le , mis à jour le

Interpellé à Roissy Charles de Gaulle en octobre 2013, Kevin Doure, 32 ans,  est accusé d’être à la tête d’un vaste réseau de trafic de cocaïne. Natif de Fort-de-France, celui qui est considéré comme le "Pablo Escobar" français comparaît ce lundi devant la cour d’Assises de Fort-de-France. Il ne sera pas tout seul.

Treize autres prévenus, présumés complices, dont des dockers vont devoir répondre aux questions de la justice. Ils sont accusés de trafic illicite de stupéfiant entre l’Amérique du Sud, la Martinique et l’Europe.

Collaboration internationale

Le réseau a été démantelé grâce à une collaboration internationale fructueuse entre l’Office central pour la répression du trafic illicite des stupéfiants (OCTRIS) dans la Caraïbe, Paris et l’Espagne.

réseau de trafic

Le cerveau

Le cerveau présumé du réseau de trafic de cocaïne, Kevin Doure comparaît en compagnie de trafiquants d’origine vénézuélienne. D’autres membres du réseau sont toujours en cavale.

Le "Ripp off"

La stratégie du réseau était bien huilée. Les trafiquants utilisaient la technique du "ripp off" qui consiste à vider un container pour le remplir de drogue. Cela nécessitait la complicité de dockers en Martinique, mais aussi au Havre dont certains ont été interpellés. 

Une entreprise familiale

A Saint-Joseph en Martinique, "les petites mains" du réseau ont été arrêtées. Il s’agit principalement d’amis d’enfance de Kevin Doure. Ils stockaient plusieurs kilos de cocaïne dans la commune. Le procès va durer jusqu’au 8 juin prochain.

Le récit de Martinique la 1ère :
Procès Kevin Doure