D’origine martiniquaise, Muriel Tramis a notamment contribué aux succès de l’éditeur Coktel Vision, avec le jeu d’aventures Méwilo en 1987. Ce jeu a été élaboré en coopération l’écrivain martiniquais Patrick Chamoiseau. L’intrigue se situe à Saint-Pierre de la martinique, la veille de l’éruption de la montagne pelée.
 

Une révolutionnaire

Muriel Tramis a ensuite révolutionné l’univers ludo-éducatif avec la création d’une série de jeux autour du concept ADI (pour Accompagnement Didacticiel Intelligent), dont les célèbres titres Adibou et Adiboud’chou.
 

Chevalier de la légion d'honneur

Au cours de sa carrière, elle a également développé des produits dans le domaine de la réalité virtuelle et du serious gaming. Lors de la série traditionnelle de nominations à la légion d’honneur du 14 Juillet, la Grande chancellerie de la Légion d’honneur a donc logiquement nommé au rang de Chevalier de la légion d’honneur Muriel Tramis.
 

Une pionnière

C’est l’une des pionnières de l’industrie du jeu vidéo en France. C’est aussi la troisième personnalité française de ce secteur à recevoir cette distinction, avec David Cage (Quantic Dream) et Yves Guillemot (Ubisoft).
 

Aérospatiale et jeux vidéo

Muriel Tramis a suivi sa scolarité au couvent Saint-Joseph de Cluny puis au Séminaire collège. Elle a passé un Bac et a choisi de poursuivre des études d’ingénieur à Paris. Avant les jeux vidéo, elle a travaillé pendant 5 ans dans l’aérospatiale.

Pour en savoir plus sur son parcours :

Ce contenu n'est pas compatible AMP.