Ludovic Louis : premières notes en solo

Ludovic Louis en studio d'enregistrement
© KP

Depuis huit ans, il accompagne le chanteur américain Lenny Kravitz lors de ses tournées. Le trompettiste martiniquais Ludovic Louis est de passage en France. Il enregistre des titres de Rebirth, son premier album solo. Le musicien nous a ouvert les portes du studio d'enregistrement à Maisons-Alfort.

Kelly Pujar
Publié le , mis à jour le

Les voisins du studio Soult à Maisons-Alfort (Val-de-Marne) l'ignorent. A quelques encablures de leurs pavillons, des notes jouées par un trompettiste de 38 ans sont en train de résonner. Des notes de jazz. Celles d'un morceau instrumental baptisé Missing you. Ludovic Louis l'a composé pour rendre hommage à sa famille. "On n'habite pas à côté les uns des autres. J'habite aux États-Unis depuis des années. Ma famille est en France, aux Antilles. Ce titre est une façon de leur dire à quel point ils me manquent", explique le musicien.
 

Rebirth : un premier album en préparation

Missing you va figurer sur le premier album solo de Ludovic Louis. Un projet longuement mûri. "J'ai commencé les premières maquettes en 2008. Entre temps, je suis parti sur d'autres projets avec différents artistes. Je me suis dit : il faut que ma musique sorte. C'est le bon moment", confie le Martiniquais. Il a pris le temps de les peaufiner. "J'ai décidé de repartir sur quelque chose de nouveau, comme une renaissance musicale des premières maquettes. Ce nom rebirth est venu comme ça", ajoute le musicien. Comme une évidence.
Sur le disque, le public va découvrir des titres instrumentaux et la voix du trompettiste. Des compositions aux influences jazz, rock, funk, soul et latines. Un condensé de ses premiers pas musicaux au Havre où il est né et de l'expérience accumulée auprès d'un star internationale. 
Lenny Kravitz et Ludovic Louis
© Roberta Effibi
 

Sur les routes avec Lenny Kravitz

Depuis 2011, Ludovic Louis accompagne Lenny Kravitz sur scène lors de ses tournées. A chaque show, le public peut apprécier un solo de trompette. Le chanteur américain fait aussi appel à lui en studio comme pour son dernier album en date, Raise Vibration

"J'ai énormément appris professionnellement. Il aime le détail, est très pointu, exigeant. C'est quelqu'un d'encourageant. C'est un régal de travailler avec lui", confie Ludovic Louis en évoquant son modèle. "Le fait de travailler avec un artiste exigeant et pro, ça m'a donné envie de faire mon album."

L'auteur de Fly away n'est pas le seul à repérer son talent dès 2009 lors d'une rencontre impromptue à Paris, par l'intermédiaire d'amis communs. Florent Pagny, les Black Eyed Peas, Raoul Paz et Tony Chasseur ont aussi fait appel à Ludovic Louis.  Autant d'artistes aux influences variées, de la chanson française à la pop et au hip-hop en passant par la salsa et le zouk. Les téléspectateurs américains de l'émission Danse avec les stars diffusée sur ABC ont aussi entendu ses notes de trompette.

Il a une très bonne oreille. Il sait jouer tous les styles, sait s'adapter. C'est ce qui fait la différence avec d'autres musiciens.

Vincent Bidal, son ami pianiste

Ludovic Louis et ses amis musiciens - studio Soult à Maisons-Alfort
© KP

Avant de repartir pour Los Angeles où il vit, Ludovic Louis a tenu à enregistrer une partie de son album avec ses "potes" français. Romain Joutard à la batterie, Henri Dorina à la basse, Haïlé Jno-Baptiste à la guitare, Vincent Bidal au piano. Des artistes qui l'ont vu grandir musicalement.

D'autres noms vont figurer à leurs côtés sur la pochette du disque. Gorden Campbell, batteur de Earth, Wind & Fire, l'une des références de Ludovic Louis. Ric'key Pageot, pianiste de Madonna. Roland Gajate-Garcia, percussionniste de Stevie Wonder. Bref, des pointures. "J'ai voulu faire cet album pour moi. Pour laisser une trace de ce que je veux proposer", conclut l'artiste. De bonne augure pour une année 2019 qui démarre sous les chapeaux de roue pour Ludovic Louis.