Le producteur d'électricité Albioma, présent en Outre-mer, a vu son bénéfice chuter en 2015

Usine du Gol
© Réunion 1ère

Le producteur français d'électricité Albioma, surtout actif en outre-mer, a vu ses bénéfices et son chiffre d'affaires se replier l'an dernier, pénalisés par la baisse des prix de l'électricité au Brésil et des incidents d'exploitation en Guadeloupe et à La Réunion.

La1ere.fr avec AFP Publié le , mis à jour le

Sur l'ensemble de 2015, le bénéfice net part du groupe atteint 30,2 millions d'euros, en baisse de 20%, "en grande partie liée à la baisse des prix de l'électricité au Brésil, par rapport à un niveau exceptionnellement élevé en 2014", détaille Albioma dans un communiqué. Le chiffre d'affaires s'établit à 349,6 millions d'euros, en léger recul de 1%, du fait de la baisse du prix des matières premières. L'excédent brut d'exploitation (Ebitda) est lui aussi en baisse, de 7%, à 119,9 millions d'euros.


Incidents d'exploitations en Guadeloupe et à La Réunion

Outre les baisses de prix, l'année a été marquée par deux incidents d'exploitations intervenus en avril et en mai sur deux centrales, celle du Moule et l'usine du Gol à La  Réunion. La production a dû être interrompue pendant plusieurs mois et Albioma avait été contraint de revoir de 10% à la baisse ses prévisions de bénéfice net et d'Ebitda.

Si l'Ebitda publié est en ligne avec cet objectif révisé, le bénéfice net lui est légèrement en dessous. En 2015, la production des centrales biomasses françaises a atteint 2 térawattheures (TWh), contre 2,1 TWh en 2014, et celle des centrales solaires françaises a atteint 98 gigawattheures.

Des difficultés au Brésil

Albioma est également présente à l'Ile Maurice et au Brésil, où le groupe a acquis en août 65% d'une centrale de cogénération. Dans ce dernier pays, la baisse des prix de marché de l'électricité a conduit le groupe à signer des contrats de vente de long terme pour sécuriser ses revenus. "50% des ventes futures sont ainsi sécurisées", indique Albioma. Par ailleurs, la société entend continuer à se développer au Brésil avec "un nouveau projet tous les 12 à 18 mois". Pour cette année, Albioma anticipe un bénéfice net part du groupe de 25 à 30 millions d'euros et un Ebitda compris entre 122 et 130 millions d'euros. A moyen terme, l'entreprise vise toujours un doublement du bénéfice net entre 2013 et 2023. "Pour la première fois de notre histoire, l'énergie d'origine renouvelable produite par Albioma représente 50% de notre production totale en 2015. Elle atteindra environ 80% en 2023", prévoit aussi Jacques Pétry, PDG d'Albioma, cité dans le communiqué.