Jupson Baptiste, de l'industrie pharmaceutique de La Réunion à l'administration pénitentiaire [Tranches de vie]

Jupson Baptiste
© DR | Jupson Baptiste

Le Réunionnais Jupson Baptiste, recalé de la Marine nationale pour un souffle au coeur, a finalement trouvé sa voie dans l'administration pénitentiaire dans l'Hexagone. Cela fait maintenant neuf ans qu'il y travaille. 

Pierre Cissé
Publié le , mis à jour le

"Ici le lac est devenu plus clair" dit Jupson Baptiste lorsqu'il évoque sa vie. Dans son île Jupson travaille pendant 14 ans dans l'industrie pharmaceutique. Mais il n'a pas confiance en lui. Il subit la vie et traîne son mal-être. Il vient d'être recalé par la Marine nationale pour un souffle au coeur. Pourtant les mots de sa mère résonnent encore : "Tu es l'aîné, montre le chemin. Montre la voie". Il décide alors de prendre son destin en main, d'être acteur de sa vie. Il passe avec succès le concours de surveillant pénitentiaire à plus de 37 ans. Il débarque dans l'Hexagone avec sa nouvelle affectation : la prison de Fresnes.

Aujourd'hui Jupson affiche neuf années d'exercice dans l'administration pénitentiaire. Un métier exigeant où il faut être "réglo" selon lui. Il aborde la vie sous un autre angle. Il a repris le dessus et a retrouvé l'estime de soi qui lui manquait au pays. Au point d'écrire un livre sur son parcours car dit-il : "En réfléchissant je ne changerais pas ma vie".