Jovenel Moïse, le président d’Haïti rencontre des élus de Guadeloupe et de Guyane

Le président d'Haïti et des élus de Guyane et de Guadeloupe
© DR | Le président d'Haïti et des élus de Guyane et de Guadeloupe

Le président d’Haïti a reçu une délégation d’élus venus de Guadeloupe et de Guyane. Jovenel Moïse a fait part de ses projets de développement pour son pays. Le député de Guyane, Gabriel Serville a parlé de "la crise migratoire" qui touche le département. 

Cécile Baquey
Publié le , mis à jour le

Lors des deuxièmes assises de la Coopération décentralisée franco-Haïtienne du 2 au 6 décembre, une délégation d’élus de Guyane et de Guadeloupe s’est rendue en Haïti. Parmi ces élus se trouvaient Gabriel Serville, le député de Guyane ainsi que la maire de Basse-Terre, Marie-Luce Penchard et le maire de Pointe-à-Pitre, Jacques Bangou. Gabriel Serville est par ailleurs président du groupe d’amitiés parlementaire France-Haïti.

Jovenel Moïse et Gabriel Serville
© DR | Jovenel Moïse et Gabriel Serville

Le président d’Haïti a fait part des projets de son gouvernement dans un contexte budgétaire particulièrement tendu. L’adduction d’eau, l’électricité, le développement des infrastructures, les énergies renouvelables, l’amélioration de la gouvernance font partie de ses priorités, a-t-il déclaré aux élus de Guyane et de Guadeloupe.

Crise migratoire

Gabriel Serville a pour sa part évoqué "la crise migratoire qui touche le département". Jovenel Moïse a répondu qu’il était "pleinement conscient qu’il faille travailler pour la stabilité de l’île en vue de diminuer l’appel à l’émigration".

Aléas climatiques

Le président d’Haïti a rappelé à quel point son pays souffrait des aléas climatiques, il a indiqué "qu’un grand plan de reboisement du territoire avait été lancé dans chacun des dix départements du pays et que l’éducation était le chantier prioritaire d’Haïti".