Jean-Paul Badri, un entrepreneur antillais converti à l'islam [Tranches de vie]

Badri
© DR

Dans sa ville de Garges où il a grandi, Jean-Paul Badri, qui est d'origine antillaise, est une figure qui compte. Converti à l'islam, il est respecté, notamment pour son implication auprès des jeunes.

Pierre Cissé
Publié le , mis à jour le

Cette implication passe par le sport, le football en salle plus précisément car Jean-Paul, passionné de foot, est le président d'un club qui compte de nombreux jeunes licenciés. Jouer au foot les éloigne de la délinquance, des bêtises qu'ils pourraient faire en groupe. En ce sens, il a conscience qu'il fait du social dans une ville où les tentations de céder aux sirènes de recruteurs radicaux demeurent malgré tout. Et la religion, l'islam en particulier... il la connaît, lui le converti qui pratique depuis des années sans oublier d'où il vient.