Des hommages rendus au Réunionnais Bastien Payet tabassé à mort à Reims

Bastien Payet est décédé dans la nuit du 9 au 10 mars à la suite d'une agression rue Jeanne-d'Arc à Reims.
© © Les ateliers slam.com | Bastien Payet est décédé dans la nuit du 9 au 10 mars à la suite d'une agression rue Jeanne-d'Arc à Reims.

Les hommages se multiplient après la mort du Réunionnais Bastien Payet. Ce slameur a été tabassé en pleine rue à Reims dans la nuit de vendredi à samedi par trois étudiants mis en examen pour meurtre.
 

Laura Philippon
Publié le , mis à jour le

Âgé de 23 ans, le Réunionnais Bastien Payet est décédé dans la nuit du vendredi 8 au samedi 9 mars. Le jeune homme a été tabassé en plein centre-ville de Reims, rue Jeanne d'Arc.

Roué de coups de pieds et de coups poings, par un groupe de trois étudiants, il est décédé. Les suspects ont été mis en examen pour meurtre. Une information judiciaire est ouverte. Selon nos confrères de France Bleu, "ils ont entre 20 et 25 ans. Il s'agit d'étudiants rémois en BTS. Ils ne connaissaient a priori pas la victime, et ils étaient tous les trois alcoolisés au moment des faits".
 

 

"Pas un bagarreur"

Laurent Etienne, directeur des ateliers slam.com, est un proche de la victime et de sa famille. Interrogé par France Bleu, il assure que Bastien n'a en aucune façon cherché la bagarre :
 

"ce n’est pas du tout deux groupes de jeunes qui se sont battus. Bastien et son meilleur ami étaient avec deux copines. Ils se sont fait alpaguer par trois autres jeunes suite à une mauvaise réflexion de ces jeunes auprès des filles. Bastien leur a juste dit qu’il ne fallait pas rentrer la dedans et qu’il fallait juste rester tranquille, sans violence, sans attaque, et ils l’ont réellement agressé".

 
 

Étudiant, slameur, entraîneur de foot

Très engagé dans le milieu associatif, Bastien Payet était très connu à Reims. Il faisait partie de l'association "Les Ateliers Slam de Reims" et montait régulièrement sur scène. Étudiant à la faculté de droit de Reims, Bastien Payet était aussi entraîneur de football au sein du club Association Sportive de Saint-Brice-Courcelles.
 
 

De la famille à La Réunion

Très attaché à son île, le jeune homme y revenait régulièrement en vacances pour y voir sa famille et notamment son père. Il portait aussi le tatouage d'un paille en queue sur son torse. 

Lors de sa participation à l'émission les "12 coups de midi" sur TF1 en juin dernier, Bastien Payet avait rendu un hommage poignant à son père.
 
 

Des hommages

Un hommage lui a été rendu dimanche dernier au club de foot de Saint-Brice-Courcelles dont il était secrétaire et entraîneur. Dimanche prochain, le Stade de Reims prévoit aussi de lui rendre hommage, avant le match contre Nantes, au stade Auguste Delaune.

Mardi 19 mars, "Les Ateliers du Slam" organiseront un hommage à la Cartonnerie. Une marche blanche est également prévue le dimanche 24 mars, à Bétheny, où vivait Bastien Payet.

Enfin, une cagnotte en ligne va être mise en place pour aider la famille à financer les frais de justice.