Les Yana Dòkò face à leur destin à Haïti

Les Yana Dòkò à l'entraînement au stade Sylvio Cator
© Jean-Gilles Assard | Les Yana Dòkò à l'entraînement au stade Sylvio Cator

La Guyane va  défier Haïti au stade Sylvio Cator de Port au Prince ce 9 novembre. Les deux formations visent une qualification pour la Gold Cup. En cas de victoire, la Guyane y sera pour la 1ère fois. En cas de défaite, il faudra attendre pour savoir si elle reste en course pour un match de barrage.

Jean-Gilles Assard Publié le , mis à jour le

Patrice Neveu le sélectionneur Haïtien le clame haut et fort, Haïti ne compte pas laisser passer sa chance. En proie à de gros problèmes financiers les grenadiers ont vu quelques joueurs cadres déclarer forfait comme les attaquants Nazon et Belfort. 

Une solide sélection haïtienne qui défendra ses chances jusqu'au bout

Mais l’ossature des rouges et bleus demeure de qualité et pour pallier ces absences quatre jeunes issus de l’équipe des U20 récentes championnes de la Caraïbes ont été appelés. 
Autant dire qu’avec le soutien de plus de 10 000 supporters, les grenadiers ne seront pas facile à surprendre. Jaïr Karam et son staff misent sur la détermination du groupe. Un groupe presque complet.
La tâche s’annonce ardue, la dernière confrontation entre les deux sélections avait vu les Yana Doko réussir en 2014 un match nul heureux à deux buts partout. Ce soir, il faudra un vainqueur. Il ne pourra y avoir de match nul, on ira jusqu’aux tirs au but s’il le faut. 
Si, la Guyane gagne, elle est qualifiée et en cas de victoire haïtienne, il faudra attendre le match de dimanche entre Haïti et Saint Kitts pour savoir, qui, sera le second du groupe et jouera les barrages.