Trisomie : le grand jour pour des jeunes

Trisomie : le grand jour pour des jeunes
© Photo (Dr) | le groupe de jeunes dans l'avion

C'est une belle histoire. Ils s'appellent Doryne, Dylan, Djibril, Chiheida, Marie Marthe et Léa. Atteints de trisomie 21 ils vont découvrir Grenoble, dans le cadre d'un projet éducatif longuement préparé. Ils vont rencontrer leurs correspondants avec lesquels ils ont échangé pendant plus d'un an.
 

Patrick Nègre
Publié le , mis à jour le

 Véronique ferme la valise de sa fille Doryne atteinte de trisomie 21. Elle a l'habitude de voyager avec sa famille mais c'est la première fois qu'elle partira avec ses copains de l'Apajh, sa maman la soutient pour cette nouvelle aventure. 

  Véronique Larance, maman de Doryne

"Doryne ne voulait pas partir au début, elle nous a dit : Non elle ne part pas .Ce qui est un peu surprenant car Doryne demande plus d'autonomie. J'ai été un peu surprise de sa réaction au départ et puis en fait c'était le premier grand saut dans le vide pour elle".
   15 heures : aéroport Félix Eboué , Véronique retrouve l'équipe de l'Apajh et les accompagnateurs. A quelques heures du départ certains redoutent la séparation, d'autres pas du tout.
Doryne retrouve ses copains et ses copines, cela fait plus d'un an que le groupe correspond avec d'autres jeunes de Grenoble. Impatients ils ne tiennent plus en place et sont impatients d'embarquer pour la France.
Tous les mois , les grenoblois recevaient des colis avec des objets significatifs de la Guyane. Les guyanais ont également reçus des souvenirs de Grenoble.
Au delà de ces échanges, ce projet pédagogique a un but bien précis :

  Marion De - La - Prida - Goasdoué
psychologue à l'Apajh ( association pour adultes et jeunes handicapés)

" l'objectif c'est de leur faire prendre conscience des richesses culturelles de la Guyane et qu'ils puissent retransmettent tout ce qu'ils ont appris et tout ce qui existe en Guyane à leurs homologues de Grenoble " 

C'est l'heure de la séparation, tout se passe bien, et puis d'un seul coup Doryne a le coeur gros. Quelques calins de sa maman puis elle part , direction Grenoble pour découvrir l'Isère, ses musées, mais surtout rencontrer leurs correspondants.  

L'actu en vidéo

Handicap : le makaton, une méthode pour aider à communiquer

Handicap : le makaton, une méthode pour aider à communiquer. Un support de socialisation très important utilisé à l'Imed