Traiter l’amiante en Guyane

Amiante

Un colloque sur l’amiante ce mercredi à la Chambre de Commerce. Il s’agit de mesurer les responsabilités des Maîtres d’Ouvrage en matière de travaux ou interventions sur des matériaux amiantés. En Guyane, certains bâtiments restent à désamianter.

Renaud Terrazzoni Publié le , mis à jour le

Le désamiantage obligatoire


La fibre d’amiante est cancérigène. En Guyane, des bâtiments sont actuellement traités pour être désamiantés. Les moyens utilisés doivent permettre de bloquer totalement les minuscules fibres. Le désamiantage est obligatoire.
La loi impose aujourd’hui un diagnostique amiante sur les bâtiments  voués à la démolition. Seuls des professionnels peuvent  intervenir. Ils le font  en secteur confiné. Ils sont  équipés  de combinaisons étanches et de masques.
Sur un chantier de désamiantage rien ne doit sortir de ce bâtiment ni impacter les ouvriers. Après le passage du Sas, les ouvriers pénètrent en zone dépressurisée, l’alimentation en air se fait depuis l’extérieur.

Dina OULY Gérante société Multi Bâtiment Environnement précise :

"Durant le déroulement du chantier, il y a un certain nombre de mesures qui sont faites de l’environnement afin de vérifier qu’il n’y a pas de pollution de l’air à l’extérieur du bâtiment"


C’est une entreprise certifiée qui réalise les travaux de désamiantage. Son coût rentre dans le budget de démolition. Le processus est encadré par des normes de protection du personnel et de l’environnement.

Steeve Marie, Ingénieur Bâtiment Soc Ingénierie Construction Moderne affirme : 


"Pour un gros chantier, c’est une enveloppe de 400 000 euros  et une partie de démolition de 150 000 euros."


Les déchets sont ensuite conditionnés et envoyés en Métropole.

Le reportage de Guyane la 1ère