Thara Govindin, la nouvelle patronne du Medef Guyane

Thara Govindin
© TG | Thara Govindin, pnouvelle patronne du Medef

Peu connue du grand public ,Thara Govindin, la présidente du Medef est une cheffe d’entreprise discrète mais déterminée. Elle a grandi dans une famille qui compte de nombreux entrepreneurs et plaide pour l’unité du monde économique. Elle se définit comme une femme d’action.

Jessy Xavier Publié le , mis à jour le

Une cheffe d'entreprise déterminée


Le délai de paiement des entreprises guyanaises, est l’une des priorités de Thara Govindin. La trésorerie est le cœur de la santé des entreprises affirme t-elle. Voilà  un choix de  dossier qui en dit long sur la personnalité de cette cheffe d’entreprise. C’est une femme directe, qui aime aller droit au but. Une femme pressée ? Non pas vraiment. Son parcours ne traduit pas le destin d’une carriériste.

Un parcours atypique


Formée en Guyane en comptabilité administrative elle commence son parcours professionnelle au service financier du SDIS (Service départemental d'incendie et de secours) avant un départ dans l’hexagone pour travailler dans l’administration d’une municipalité de taille moyenne dans l’Essonne. Il y a maintenant 20 ans, elle décide de rentrer en Guyane et opère un virage. Elle tente l’expérience dans le privé auprès de son père dans l’entreprise familiale. Thara Govindin, se lance par la suite dans le transport de marchandises et les travaux publics avec un associé, l’entreprise ne survivra pas mais elle gagne en expérience. Elle est par ailleurs à la tête d’une société de consulting depuis 2003.

La présidence du Medef, un envie de réussir pour les autres


Première secrétaire de la Chambre de Commerce et d’industrie, une opportunité saisie aux côtés de l’ancien candidat Jean Luc Davidas, par envie d’agir confie-t-elle.
Aujourd'hui, présidente du Medef, presque un défi personnel quand on lit entre les lignes avec l’idée de réussir pour les autres quand on s’arrête sur son discours. Thara Govindin a grandi dans une fratrie de huit enfants, elle en garde peut-être un sens de la famille, d’où cet appel à l’unité des entrepreneurs. La famille économique guyanaise ne manque, en effet, pas de challenges dans un contexte politique et économique encore incertain à ses yeux.