#TDG2019 : jour J-4, 1275 km à parcourir pour les 17 équipes de compétiteurs.

Tour de Guyane

Le Tour de Guyane démarre ce samedi 17 août. Au programme : 9 jours de courses et plus d’un millier de kilomètres. Il s'agit de la 30ème édition de cette compétition cycliste de haut niveau. 17 équipes de coureurs venues de tous horizons seront sur la ligne de départ. 

Jean-Gilles Assard/MCThébia Publié le

1275 kilomètres pour un peloton de 17 équipes. Cette 30ème édition partira de Cayenne vers l’Ouest Guyanais. Ce millésime 2019 n’ira pas sur l’Est et ses pentes à 10%. C’est une première pour le Tour de Guyane. L'Est Guyanais s'est toujours révélé être un cauchemar pour les coureurs. En clair, l'incursion dans l'Est est remplacée par une étape supplémentaire sur l’Ouest, un aller-retour entre Saint-Laurent et Apatou le jeudi 22 août.


Un nouveau tracé 

Parmi les autres nouveautés : une étape entre Sinnamary et Mana en passant par Saint Laurent soit 171 km. Il faut remonter au "Trophée du Littoral" en 1991 pour connaître une pareille distance. Le peloton va devoir avaler non seulement ces 171 km mais dès le lendemain les 162 km d’un Mana- Apatou. Une véritable épreuve de force pour les cyclistes. Attention aussi, à la petite étape de 116 km entre Saint-Laurent et Apatou survenant juste après les deux plus longues étapes de ce Tour 2019.


Deux contre la montre

Les dates et horaires des contre la montre n’ont pas changé. Le premier se déroulera le dimanche 18 au matin à Rémire-Montjoly avec une arrivée face au Stade Edmard Lama. Le second est programmé le samedi 24 à Sinnamary : de l’entrée de la route de la crique Canceler jusqu'au bourg, soit 14 km. Le dernier chrono de ce type était en 2014. Année de la victoire de Patrice Ringuet.

Le final de cette 30ème édition est prévu devant l'hôtel de la Collectivité territoriale route de Montabo le samedi 25 août. Ce trentième millésime tourné vers l'Ouest  est ouvert à tous les pronostics. La compétition s’annonce redoutable pour les compétiteurs.  

L'actu en vidéo

Economie : une entreprise guyanaise expose son savoir-faire au Brésil

Economie : une entreprise guyanaise expose son savoir-faire au Brésil. Sentinel développe des services d'imagerie à l'aide de drones