#TDG1ère : Un peloton de 96 coureurs au départ du Tour de Guyane

La sélection de la Guyane
© CL | La sélection de la Guyane

Avec un parcours de 1310 km et un peloton de 96 coureurs, le tour de Guyane de Guyane démarre le samedi 20 août à Rémire-Montjoly. Cette première étape de 139,6km permettra de jauger les forces en présence. Le peloton se compose de 8 équipes invitées et 9 équipes locales dont trois recomposées.

Catherine Lama
Publié le , mis à jour le

Cette 27ème édition du Tour de Guyane apporte avec elle quelques découvertes. Tout d'abord, l'entrée en lice, pour la toute première fois sur cette compétition, d'une équipe brésilienne de l'état de l'Amapa - Clube de Ciclismo Pedal Leve/Chama composée de 6 coureurs classés élite dont le plus âgé à 39 ans et le plus jeune 25 ans. Si elle semble se distinguer dans sa région, elle reste à apprécier sur le terrain guyanais. Elle devrait rassembler des supporters de la communauté brésilienne sur les bords de route.

L'équipe Brésil
© CL | Clube de Ciclismo Pedal Leve/Chama

Des clubs absents et des équipes recomposées

 Autre surprise, trois clubs guyanais ne participent pas à la grande boucle :  Rémire-Montjoly Bike -RMB, l'Académie de Roura et le Vélo club du Maroni. Toutefois, certains cyclistes ont pu intégrer d'autres formations. Damien Laversane de l'Académie de Roura se retrouve à l'USLMontjoly, son coéquipier, Rémy Caristan est au Vélo Club de Kourou, tandis que Jeffrey Valide a rejoint, lui,le Vélo Club de Sinnamary.
Christophe Cazala du RMB a intégré le Vélo Club de Kourou et son collègue Olivier Ridarch le Sprint club de Macouria.
Cela présume, peut-être, de changements à l'inter saison.
Cette année, l'Espoir cycliste guyanais n'aligne qu'une équipe qui sera emmenée par le champion sur route 2016, Cliff Apinsa. Le Vélo club guyanais, lui a maintenu ses 2 équipes. La deuxième formation qui ne comporte que 4 cyclistes, se compose des chevronnés, Marc Joseph, Patrice De Nays Candau, Mickaël Stanis et Steve Stewenson.

Le retour de la sélection de Guyane 

La sélection de Guyane est de retour, les 6 coureurs retenus ont des qualités et des palmarès qui peuvent laisser espérer de bons résultats. Patrice Ringuet est le dernier vainqueur guyanais du tour (2014), Loïc John double champion du contre la montre, James Ginville double champion sur route, Vincent Lebesle, champion du contre la montre, Réné-Yves Thiver, excellent grimpeur et Ludovic Dantin, meilleur coureur de la saison 2016 devraient faire mieux que figurer d'autant que le Tour 2015 n'a connu aucune victoire guyanaise. Coachée par un directeur technique expérimenté, Frantz Parcily, cette team sera très attendue du public.
La sélection de Guyane
© Myrna Glennie | La sélection de Guyane au complet

Des équipes invitées affûtées

Comme d'habitude, les sélections de la Martinique et de la Guadeloupe sont présentes avec des coureurs aguerris qui, pour la plupart, connaissent le profil guyanais. On connaït bien les redoutables  martiniquais Hervé Arcade et Laurent Mickaël, déjà vainqueurs du tour de Guyane. Le jeune Mickaël Stanislas ne devrait pas faire de la figuration . Les guadeloupéens ont ramené le sprinter Cédric Ramothe tout comme comme Kévin Barolin et le jeune Cédric Locatin (19 ans), récent vainqueur du Tour de Marie-Galante et duquel on attend beaucoup sur leterritoire guyanais.
Certaines des équipes européennes sont déjà connues en Guyane, le Team France Défense, ASPTT Nancy, la Belgique, l'Allemagne. Finalement la Grande Bretagne qui devait s'aligner sur cette édition avec 5 coureurs dont deux espoirs de 21 et 22 ans est finalement forfait.
La sélection martiniquaise
© CL | L'équipe martiniquaise emmenée par Hervé Arcade et Laurent Mickaël, deux anciens vainqueur du Tour de Guyane


Retrouvez ici la liste complète des équipes qui composent le peloton du tour de Guyane 2016



L'actu en vidéo

Expulsion : les tractopelles en action à la Mâtine

L'expulsion des habitants d'une partie du quartier informel la Mâtine Leblond a donc commencé ce matin comme annoncé par les autorités. 300 logements sont concernés, mais certains habitants ont décidé de ne pas se laisser faire.