Un seul leitmotiv pour le Safthon : zéro alcool pendant la grossesse

Safthon 2019
© Guyane la 1ère

Boire de l'alcool durant la grossesse peut entrainer de graves complications pour le foetus. C'est un message qui est martelé depuis 3 ans par la délégation SAF Guyane et renouvellé cette année encore à l'hôpital de Cayenne.

Roland Pidéry/CL Publié le , mis à jour le

Aucune goutte d’alcool n’est permise chez la femme enceinte. C'est une recommandation à prendre en compte pendant toute la durée de la grossesse. Lors de la journée Safthon (pour Syndrome d'Alcoolisation Foetale) un seul leitmotiv est diffusé : « zéro alcool pendant la grossesse ». Un  seul verre et les conséquences peuvent être gravissimes pour le fœtus et le bébé après la naissance ainsi que le rappelle Myriam Kamga, médecin au service de réanimation néo natal.

... l'enfant peut naître avant le terme, il peut-être petit avec un retard de croissance... Les conséquences sont plutôt tardives. On peut avoir au fil du temps, un retard dans les acquisitions motrices, sensorielles ou des difficultés d'apprentissage...


Un risque trop minimisé par les femmes enceintes

En Guyane, trop de femmes enceintes n’ont pas connaissance des dangers d’une consommation d’alcool pendant la grossesse et  des risques encourrus pour leur enfant. Une enquête réalisée pour la 1ère fois en 2018 révèle que 2% d’entre elles consommaient des boissons alcoolisées chaque semaine. L’étude a permis également de dégager deux profils de publics exposés au syndrome d’alcoolisation fœtale :
Stéphanie Bernard, infirmière membre de la délégation syndrome d’alcoolisation fœtale en Guyane :

... les jeunes avec une consommation surtout festive le week-end et en grande quantité. Sur l'ouest guyananais, c'est une consommation davantage portée sur la bière et le message que nous faisons passer c'est que la bière c'est aussi de l'alcool...

Plusieurs témoignages mettent l’accent sur l’importance du problème notamment chez des jeunes. A peine sorties de l’adolescence et non scolarisées elles ont une très fâcheuse habitude de consommer de l’alcool. 
8800 naissances sont recensées chaque année en Guyane. L’an dernier, 1000 femmes qui attendaient un enfant ont été interrogées dans le cadre de l’enquête de prévalence. Environ 200 de ces femmes ont reconnu avoir consommé de l’alcool pendant leur grossesse