Le service de fret aérien d’Air Guyane menacé dès 2017

Avions Air Guyane
© guyane 1ère

La compagnie aérienne Air Guyane envisage de réduire la voilure, c'est-à-dire de privilégier les avions transportant des passagers pour embarquer, en même temps, un peu de fret. En 2017, les collectivités vont arrêter leurs subventions : le transport du fret reviendra alors trop cher à la compagnie.

Franck Leconte Publié le , mis à jour le

Le service de fret aérien assuré par Air Guyane sera compromis dès l’année 2017. La compagnie aérienne assure pour le moment ce service sur ses dessertes à Saül, Grand Santi, Maripasoula et Saint-Laurent du Maroni mais envisage une réduction de ses prestations.
Toutefois, le service de fret tel qu’il existe depuis plus de trois ans est toujours assuré au moins jusqu’à la fin de l’année. Même si, déjà, à Maripasoula, la rumeur courait de la fin de ce service. L’avion cargo par exemple effectuera des rotations samedi.
Air Guyane, envisage de réduire sa voilure, c’est-à-dire de revenir à l’ancien système de fret. On remplissait les avions ayant peu de passagers avec de la marchandise et non plus dans un appareil dédié. Pourquoi, parce que le fret coûte cher à la compagnie et ne bénéficie plus d’aide des collectivités. Une compensation à  la tonne n’est plus reconduite à partir du 1er décembre. La direction de la compagnie affirme qu'elle assurera ce service jusqu’à la fin de l’année mais attend de connaître la position de la Collectivité territoriale de Guyane sur ce dossier.
 

Quelle est la position de la CTG?

Pour l’instant, les services de la CTG planchent encore. Une étude sur le transport aérien régional a été lancée au début de l’année, lors du démarrage de la CTG. La collectivité veut prendre en compte l'augmentation constante du trafic sur le territoire dans un contexte de désengagement financier de l'Etat.
Les résultats sont attendus pour la fin de l’année et concerneront le fret. Il faut attendre donc.

L'actu en vidéo

Handicap : le makaton, une méthode pour aider à communiquer

Handicap : le makaton, une méthode pour aider à communiquer. Un support de socialisation très important utilisé à l'Imed