Serge Smock le 1er adjoint de Matoury interpelle à son tour le préfet de Guyane

Mairie de Matoury
© FL | Mairie de Matoury

Le feuilleton pour l'élection du maire à Matoury se poursuit. Serge Smock, maire par intérim adresse à son tour au préfet de Guyane, un courrier de sept pages sous forme d'explication de texte juridique sur le report du conseil municipal du 26 août. Il répond ainsi indirectement au député Serville.

Catherine Lama
Publié le , mis à jour le

Le courrier date du 1er septembre. Serge Smock qui assure l'intérim de maire à Matoury, se livre à une véritable mise au point juridique sur la non-tenue du conseil municipal du samedi 26 aout.

7 pages de textes de loi et de jusrisprudence

En 7 pages et pas une de moins, le 1er adjoint, Serge Smock fait une lecture du droit au préfet de Guyane Patrice Fèvre en insistant sur l'illégalité de la convocation du Conseil Municipal  effectuée par Gabriel Serville alors qu'il en était toujours le maire. Dans ce très long courrier, il pointe aussi du doigt le fait que la lettre de Gabriel Serville ait été fait en sa qualité de parlementaire.
Il faut rappeler que le 28 août le député Gabriel Serville, ancien maire de Matoury avait écrit au préfet et mettait en cause la légalité de la décision (l'annulation du conseil municipal pour élire le nouveau maire) de l'élu intérimaire. La réaction de Serge Smock ne s'est donc pas fait attendre.
Toutefois l'épilogue de cette affaire à rebondissements devrait, enfin, intervenir ce mercredi 6 septembre avec l'élection du nouvel homme fort de la commune.

 

L'actu en vidéo

Un bébé sans existence légale en raison d'une erreur du service de l'état civil de Cayenne

Un bébé sans existence légale en raison d'une erreur du service de l'état civil de Cayenne