Sécheresse : le barrage de Petit Saut au plus bas niveau EDF prend des mesures conservatoires

Barrage de Petit Saut 14 3 19
© Guyane la 1ère | Le fleuve Sinnamary au barrage de Petit Saut

C'est un record historique de déficit d'eau pour le barrage de Petit Saut à cette période de l'année. Du jamais vu depuis 10 ans. Les centrales de Kourou et de Dégrad des Cannes tournent, donc, à plein régime et EDF prend des mesures pour parer à un éventuel manque d'énergie.

Catherine Lama
Publié le , mis à jour le

La stratégie d'EDF est de garder une réserve minimum d'eau pour le barrage de Sinnamary en attendant le retour des pluies. Ces centrales thermiques se trouvent donc extrêmement sollicitées. Pour l'instant des coupures ne sont pas à craindre, mais il vaut mieux anticiper. Il a déjà été demandé au Centre Spatial de soulager la production d'électricité a précisé Michel Durand le directeur d'EDF Guyane :
"Notre priorité est de tenir le volume d'eau qui est dans le barrage ... on a demandé au Centre Spatial quand il y a plus de d'énergies renouvelables disponibles ... le barrage produit 10%, le barrage de Mana ne fonctionne plus ... on lui a demandé de mettre en place ses groupes électrogènes pour fonctionner de manière autonome... cela pour garder, le plus longtemps possible, le stock dont on dispose afin d'éviter si la sécheresse dure, l'impact sur les Guyanais"

La meilleure des solutions serait qu'il se mette enfin à pleuvoir.

Le reportage de Guyane la1ère