Sébastien Girardeau, meilleur ouvrier de France catégorie charpente bois

Sébastien GirardeauMOF 2019
© Karl Constable | SébastienGirardeau meilleur ouvrier de France dans son atelier

Il est lauréat 2019 du concours du meilleur ouvrier de France. Sébastien Girardeau est un charpentier d'exception qui a commencé comme apprenti à l'âge de 15 ans. Installé en Guyane, il a maintenant son propre atelier à Rémire-Montjoly.

Karl Constable/CL Publié le , mis à jour le

La Guyane reconnue comme terre d’excellence. Souvenez-vous en novembre et décembre dernier, nous avons suivi avec vous le parcours de Sébastien Girardeau, au concours national des MOF (Meilleurs Ouvriers de France), catégorie charpentier-bois.
Le guyanais a remporté la finale. Au mois de mai prochain, en Sorbonne, il recevra ses insignes bleu-blanc-rouge, son diplôme et le titre de la confrérie.


Une victoire après 6 mois d'effort

A tout juste 46 ans, fini la pression et le stress de la compétition, place au bonheur de la reconnaissance suprême! Celle de ses pairs et de l’administration.
Sébastien Girardeau est le 1er MOF made in Guyane. Pour sa maquette, une tour d’observation, il aura consacré 1.500 heures et 6 mois de travail. Un défit professionnel et humain, rendu "sur compliqué" par l’éloignement.
La victoire n’en est que plus belle et méritante


Patience et pragmatisme au service de sa propre entreprise

Sébastien retire deux enseignements de cette aventure, où il faut démontrer l’excellence de son savoir faire. Ainsi patience et pragmatisme sont devenus ses nouveaux leitmotivs.

"Pragmatisme dans la réalisation, la conception de ma maquette ... bien raisonner en charpentier simplement sans oublier les difficultés..."

Depuis qu’il est rentré, le meilleur ouvrier de France 2019 en charpente-bois, a monté sa propre entreprise, avec le titre de MOF, comme tremplin.

"Créer son entreprise c'est une forme de liberté. Cela me permet de faire ce que je veux ... même si c'est un peu utopique car il faut gagner sa vie et une entreprise doit gagner de l'argent. Mais c'est surtout la liberté que je recherche et de pouvoir cibler une clientèle."  

Le maître charpentier, veut aussi transmettre aux nouvelles générations, dans la droite ligne de la philosophie des Compagnons du devoir et du tour de France, l’école qui l’a formé dès ses 15 ans.

Le reportage de Guyane la 1ère

L'actu en vidéo

La filière avicole, ne veut pas se faire plumer

Interviews : 1. Pascal Fricker, directeur de la coopérative avicole et cunicole de Guyane 2. Ernest Prévot, président des MPI de Guyane