Le sauvetage en mer, une mission souvent périlleuse

Le sauvetage en mer
© Océlia Cartesse | Les sapeurs-pompiers sauveteurs en milieu aquatique

Les sauveteurs de la Société Nationale de Sauvetage en Mer sont tous des bénévoles et pour la plupart et ont un travail et une famille à côté. Ces hommes travaillent de concert avec les sapeurs pompiers. Une collaboration millimétrée pour réussir les missions. 

Océlia Cartesse/CL Publié le , mis à jour le

La SNSM Guyane est une société de marins sans bateau depuis plusieurs mois. Le bateau qui officiait a été mis à la réforme et 150 000 euros ont été investis dans la construction et l’équipement d’un nouveau navire. Cela contraint l'organisme de secours à emprunter quand elle le peut et le doit des embarcations. Et cela se fait au bon vouloir des propriétaires. Ce fut le cas quand il a fallu rendre hommage aux sauveteurs disparus dans lors de la terrible tempête 7 juin dernier aux Sables d’Olonne.
Emmanuel Cullet fait partie de la Société de sauveteurs depuis 6 ans. Il est bénévole et passionné :

"Il faut arriver à jongler entre la vie de travail, la famille et la SMSN... Le risque on y pense tous les jours parce qu'on est pas à l'abri d'intervenir sur n'importe quelle situation dangereuse.. on est habitué..."

De mécanicien à patron d’équipage, Emmanuel Cullet emmagasine les expériences, elles sont souvent risquées mais certaines sont inoubliables :

" On a sauvé, il y a 4 ans, 4 pêcheurs à Sinnamary. Ils étaient échoués sur les battures de la rivière Malmanoury. On a appareillé à 4h du matin. On ne les trouvait pas. Heureusement un des marins faisait des signaux lumineux avec deux fils de la batterie arrachée du poste de pilotage..."


SNMS et pompiers même combat

En matière de sauvetage aquatique, la société de sauveteurs et les pompiers sont complémentaires. Les hommes du SDIS s’occupent de la bande côtière, la SNSM des interventions en haute mer.
Depuis deux ans, Frédéric Stanley a intégré le groupe de sauveteurs en milieu aquatique chez les pompiers. Quand il enfile  sa tenue d’homme grenouille cela signifie beaucoup pour lui car il aime l'adréline que cela suscite :

"C'est déjà l'aventure, découvrir les milieux hostiles qu'il y a en Guyane, cela me donne de fortes sensations"

La section des sauveteurs aquatiques multiplie les exercices en conditions réelles et souvent avec l'hélicoptère de secours Dragon 973. Ce dernier est un support de taille pour ces opérations de sauvetage ainsi que le souligne l'Adjudant-chef Niama :

" Nous sommes partenaires du Dragon 973 cela sous entend, la connivence, les entraînements, le dialogue, la communication..."

Le sauvetage en mer exige comme ailleurs des enchaînements codifiés et réglementés. Cela passe par la maîtrise des gestes techniques d’utilisation du matériel.
A la Société des sauveteurs en mer ou au sein des pompiers. Les exigences personnelles restent les mêmes : maîtrise de soi, abnégation et audace sont les maîtres mots pour un sauvetage réussi.



 

L'actu en vidéo

Réaction de Larry Lutin le maillot jaune à Mana

Réaction de Larry Lutin le maillot jaune à Mana, l'étape la plus longue - 171 km