Rencontre entre les enfants de l'atelier avifaune du collège Arsène Bouyer d'Angoma et le public de Saint-Laurent

Toute l'équipe de l'atelier avifaune du collège Arsène Bouyer d'Angoma
© CL | Toute l'équipe du collège Arsène Bouyer d'Angoma

Une réunion inédite s'est tenue le 14 mai à la mairie de Saint-Laurent sous l'égide du maire Léon Bertrand. Il s'agissait d'un partage de connaissances sur les oiseaux entre les élèves de l'atelier avifaune du collège Bouyer d'Angoma et le public. Un bel échange pour des élèves motivés par le sujet.

Catherine Lama
Publié le , mis à jour le

Le Projet Pilote en Avifaune du Collège Arsène Bouyer d’Angoma a été sélectionné pour représenter l’Académie de Guyane, le 25 Mai 2018 à Toulouse pour la finale nationale du Concours C’génial. Ils sont 4 élèves accompagnés de leur professeur Judith Priam et leur principal jean-Pierre Avril à se rendre dans la ville de l'espace.
Tous les élèves de l'atelier, portés par leur réussite, une fierté pour le collège et la ville de Saint-Laurent, continuent de travailler à une meilleure connaissance des oiseaux de Saint-Laurent. 

Rencontre du 14 mai à Saint-Laurent du Maroni
© CL | Une réunion introduite par le maire Léon Bertrand

Une rencontre porteuse de nouveautés 


La rencontre avec le public pour un partage de connaissance, ce 14 mai, a permis aux collégiens de peaufiner leur préparation pour la finale du concours et de compléter certaines données apportées par quelques connaisseurs des oiseaux présents dans la salle.
Les élèves ont travaillé depuis 2017 sur les 29 espèces d'oiseaux recensées dans le collège. Des observations faites avec minutie en respectant des parcours (transects) établis dans tout le collège en utilisant des jumelles, des appareils photos munis de téléobjectifs puissants, pratiquement toujours aux mêmes horaires. Les élèves ont poursuivi leurs investigations dans les quartiers, les autres collèges de Saint-Laurent ou encore à Awala-Yalimapo afin de suivre les habitudes et les parcours des oiseaux. Des analyses de terrain complétées par un travail documentaire durant les cours à partir des annotations des petits observateurs.
Pour le maire de la commune, Léon Bertrand qui suit le parcours des enfants de l'atelier avifaune, cette expérience lui parait une innovation pleine d'intérêt :

"J'ai trouvé cela tout à fait extraordinaire parce que je sais que le rapprochement entre les oiseaux et les enfants de Saint-Laurent du Maroni, c'est quelque chose de tout à fait naturel dans cette partie de la Guyane... c'est une porte, une fenêtre ouverte pour découvrir autre chose. Une façon d'amener les enfants à s'intéresser à d'autres secteurs de notre vie en société".


Le principal du collège, Jean-Pierre Avril est heureux que ce projet scientifique qui concerne une soixantaine d'élèves, porte ses fruits et éveille les enfants de la 6ème à la 3ème sur leur environnement naturel.

Tous ne participeront pas à la finale nationale à Toulouse. Seuls Lowen, Victor et Viandra présenteront au jury leur "Contribution à la connaissance des oiseaux de Guyane". Et sur ce point, la porteuse du projet avifaune, Judith Priam, vigilante, souligne qu'il leur reste du pain sur la planche pour être fin prêts le 25 mai à Toulouse :

"Cet échange a été une très bonne expérience pour l'amélioration de leur présentation sur Toulouse..."