PRISON : "Insalubrité, violences et traitements dégradants" le rapport accablant de la contrôleuse générale des lieux de privation de liberté

Prison de Cayenne
© Guyane1ère

Jusqu'à six détenus entassés dans 11 m², "insalubrité", un climat de "violence extrême" : le rapport publié jeudi 31/01/2019, s'alarme des conditions "inhumaines" de détention à la prison de Rémire-Montjoly, photos et exemples à l'appui.
 

Karl Constable
Publié le , mis à jour le


Ce constat sans concession fait suite à une visite du centre pénitentiaire entre le 1er et le 12 octobre 2018. Adeline Hazam décrit "un nombre important de dysfonctionnements graves", en violation des droits fondamentaux des personnes incarcérées. Pour la contrôleuse les dysfonctionnements actuels résultent en partie "d'un manque de personnel" et d'un manque d’autorité de la direction actuelle.

Dans son rapport la contrôleuse générale des prisons demande la "rénovation en urgence" de l'établissement ouvert en avril 1998 et fixe comme "priorité" l'enrayement de la surpopulation carcérale. Si celle-ci a diminué en deux ans, elle reste à des niveaux préoccupants (+10% par rapport à la moyenne nationale), avec un taux moyen d'occupation de 125%. 


Prévu pour 614 places le centre pénitentiaire était occupé par 736 détenus en octobre dernier.


Des pistes pour le désengorgement : la ministre de la Justice, Nicole Belloubet  a tout de suite réagit et rappelé le projet de construction d'une maison d'arrêt de 500 places à Saint-Laurent du Maroni. Sur le plan des effectifs : 13 surveillants doivent arriver d'ici le mois de mai pour combler les postes vaccants.
 

L'actu en vidéo

Air Caraïbes va desservir la Guyane avec un airbus 350

Air Caraïbes se dote d'un airbus 350-900. Mis en service à compter du 29 juillet en Guyane, il permettra aussi un sixième vol par semaine dès décembre 2019