Primaire de la gauche : en Guyane, Manuel Valls devance Benoît Hamon

Manuel Valls
© capture d'écran FB M.V | Manuel Valls, le 3 janvier 2017 sur sa page Facebook

En Guyane, la primaire de la gauche a mobilisé peu d'électeurs, le 1er tour s'est déroulé samedi 21 comme dans les autres territoires d'outremer. Les 25 bureaux devaient ouvrir de 9h00 et 16h00, Manuel Valls l'emporte avec 54% des voix.

CS et LM Publié le , mis à jour le

Peu d'électeurs se sont rendus dans les bureaux de vote en Guyane, 0,3 % très exactement. Sur 105 918 électeurs inscrits seuls 326 d'entre eux  se sont déplacés.
Leurs suffrages se sont, en majorité, portés sur l'ancien premier ministre Manuel Valls qui totalise 175 voix , vient ensuite Benoît  Hamon avec 76 voix puis  Arnaud Montebourg 34 voix loin derrière Vincent Peillon 14 voix. Silvia. Pinel  recueille 11 voix, François de Rugy 9 voix et enfin Jean-Louis Bennhamias 1 voix.

Une organisation du vote plutôt chaotique

Le vote était prévu dans 25 bureaux de vote, de 9H00 à 16H00, mais il a été émaillé de difficultés dans l’organisation. Au moins trois bureaux n’ont pas ouverts leurs portes, et certains électeurs n’ont pas trouvé leurs noms dans leur bureau de vote habituel, comme par exemple à Roura. Lorsque le maire de Roura, David Riché, accompagné de son épouse, se présente dans sa mairie pour voter pour la primaire de la gauche, son nom ne figure pas sur la liste
Le maire, inscrit comme électeur à l’hôtel de ville, est donc enregistré pour la primaire à Cacao, à 60 kms de là. Ces difficultés n’incitent pas au vote. A la mi journée, pas une seule voix à Roura pour ce vote.
A Cayenne, le responsable local du PS, Léon Jean-Baptiste Edouard, déplore ces problèmes qui vont au-delà de Roura, la faute selon lui à la direction du Parti Socialiste qui a fait parvenir les documents tardivement.
La solution a été de noter sur un cahier d’émargement le nom des électeurs délocalisés pour leur permettre de voter dans leur bureau habituel.
Autre problème de la primaire en Guyane : au moins trois bureaux n’ont pas ouvert à Iracoubo, à Balata à Matoury, et à Régina. En cause, le manque de bénévoles.
 
Le premier tour de la primaire n’aura pas suscité d’engouement en Guyane

L'actu en vidéo

Les élèves du lycée Félix Eboué en colère contre la direction se sont mis en grève

Les élèves du lycée Félix Eboué en colère contre la direction sont en grève ainsi que la communauté enseignante. Les parents sont inquiets et soutiennent le mouvement