Présidentielle : Saint-Laurent du Maroni et le vote Front National

Mairie de Saint-Laurent
© Olivier Damone | La mairie de Saint-Laurent

A Saint-Laurent du Maroni, le Front National a obtenu 21,72% des voix exprimées dans les urnes. Le maire Léon Bertrand a, dans un communiqué, estimé qu’il « appartiendrait à chaque électeur de se déterminer en son âme et conscience ». Les habitants ont leur propre analyse.

Alice Lauréat Publié le , mis à jour le

Le Front National est arrivé en deuxième position en Guyane suite au premier tour de l’élection  présidentielle. Marine Le Pen, la candidate du Front National, arrive juste derrière Jean-Luc Mélenchon. Seules 114 voix ont séparé les deux candidats. Dans la capitale de l’Ouest, le scrutin de ce premier tour place, aussi, Marine Le Pen en seconde position. La candidate du Front National est arrivée en tête dans trois des dix bureaux de vote de la commune. Pour la seule ville de Saint-Laurent du Maroni, elle a récolté près de 22 % des voix. Interrogés dans la rue, les saint-laurentais expliquent ce scrutin "comme une bonne chose" déclare une commerçant comme une non surprise pour cet autre jeune homme.

L'immigration et l'insécurité favorisent le choix frontiste

Parmi les thématiques importantes abordées par le  Front National : l’immigration et la question de l’insécurité. Selon de nombreux saint-laurentais, ce sont ces axes de campagne qui auraient séduit dans la deuxième ville de Guyane. Il s'apparenterait davantage à un vote de protestation contre les problèmes liés à l'importance de l'immigration non contrôlée que connaissent Saint-Laurent et l'ensemble de la Guyane depuis des années.

Le reportage d'Alice Lauréat