Première visite au centre pénitentiaire de Rémire-Montjoly pour les ministres de la Justice et des Outre-mer

Nicole Belloubet et Annick Girardin au centre pénitentiaire
© JH | La garde des Sceaux Nicole Belloubet (en rouge) lors de visite de la prison de Rémire-Montjoly.

Nicole Belloubet et Annick Girardin sont arrivées ce samedi en Guyane. Une après-midi consacrée à la visite du centre pénitentiaire de Rémire-Montjoly. La garde des Sceaux a fait un certain nombre d'annonces.
 

Marie-Claude Thébia/CL Publié le , mis à jour le

La ministre de la Justice et la ministre des Outre-mer sont arrivées à 14H30 en Guyane.


Etat des lieux de la prison

Nicole Belloubet et Annick Girardin se sont immédiatement rendues au centre pénitentiaire de Rémire-Montjoly. 
Une visite pour mesurer les difficultés rencontrées dans cet univers carcéral. En effet, la prison n'a plus la capacité d'accueillir dans les conditions requises, les détenus. Elle a été inaugurée en 1997. Une situation dénoncée par les principaux syndicats du centre pénitentiaire.
Le reportage de Guyane la 1ère :


Des annonces

Nicole Belloubet at Annick Girardin
© JH
Les deux ministres ont visité la prison, rencontré les personnels, les syndicats et quelques détenus. Elles ont pu in situ faire l'état des lieux de l'établissement. Le centre pénitentiaire de Rémire-Montjoly emploie 180 surveillants.
D'ors et déjà des mesures ont été rendues publiques par la garde des Sceaux : création de postes de surveillants supplémentaires, la rénovation et le renforcement de la sécurité du bâtiment.
Le reportage de Guyane la 1ère :


Un dimanche intense

Ce dimanche, les deux ministres se rendront au port du Larivot, visiter les infrastructures portuaires. Elles vont également assister à une démonstration du vol d'un drone de la police des pêches.
Direction Saint-Georges, l'après midi, ville frontière avec le Brésil, pour faire un point sur la coopération transfrontalière. Nicole Belloubet et Annick Girardin sont en Guyane jusqu'au 4 septembre.