La première mission de la fusée Ariane 6 est connue

Salle Jupiter
© guyane 1ère | La salle Jupiter du centre spatial guyanais

Ce sera Galileo. On connaît depuis hier l’objet des deux premières missions d’Ariane 6. Sur le marché depuis le débute de l’année, le futur fleuron d’Arianespace et du Centre Spatial Guyanais embarquera des satellites déjà bien connus de l’opérateur européen.

Franck Leconte Publié le , mis à jour le

Il s’agira en tout de quatre satellites de la constellation Galileo, le fameux GPS européen qui est entré en service il y a quelques mois. Le premier client d’Ariane 6 est donc l’Agence Spatiale Européenne elle-même, pour le compte de la Commission Européenne.
Galileo, c’est déjà 18 satellites lancés depuis 2011. Les 14 premiers ont gagné leur orbite à bord d’une Soyuz. D’ailleurs, cela n’a pas toujours bien fonctionné. On compte un échec en 2014. Il y a un an, Ariane 5 s’en est, à son tour, chargé.
Quatre satellites placés dans deux Ariane 6, de type 2 seront lancés en deux fois entre fin 2020 et mi-2021, annonce Arianespace. Comme pour Ariane 5, rien n’interdit toutefois à Soyuz de se charger de cette mission si nécessaire.

L'actu en vidéo

Colloque Alzheimer : mieux comprendre la maladie

Colloque Alzheimer à Rémire-Montjoly : mieux comprendre de la maladie et mieux accompagner les aidants