Devant le commissariat de Cayenne, des agents de la police scientifique étaient en colère. Ils dénoncent leurs conditions de travail.


Huit agents pour élucider les affaires

Un service en sous-effectif et en manque de formation. Ces agents de la police ont à gérer au quotidien toutes les affaires criminelles de l’île de Cayenne. Assassinats, meurtres, tentatives de meurtre, cambriolage … impossible aujourd'hui de ne pas avoir recours à la police scientifique pour élucider les affaires. Mais ils ne sont que huit en Guyane dans ce service. La moitié d’entre eux est non habilitée. En clair, des agents surmenés, débordés de travail.
Hélène Palton correspondante locale du SNPPS UNSA syndicat national du personnel de police scientifique dénonce : 
 

"Une seule personne d'astreinte par semaine H24 pour assurer toute la zone sud urbaine. Nous travaillons pour trois entités : la sécurité publique, l'antenne PJ Crime et ORTIS. C'est trop. Nous sommes débordés et le reste ne suit pas". 


Les experts guyanais demandent des renforts et la formation des personnels. Un mouvement qu'ils comptent renouveler si leurs revendications ne sont pas satisfaites.