Partisans et opposants au projet Montagne d'or réagissent aux déclarations de François de Rugy

Le site de la Montagne d'or
© Jocelyne Helgoualch | Le site de la Montagne d'or

Le nouveau ministre de la Transition Ecologique et Solidaire s'est prononcé sur le projet de mine industrielle à ciel ouvert Montagne d'or. Une déclaration qui fait débat en Guyane entre partisans et adversaires. Ils demandent de part et d'autre une position plus tranchée.

Jocelyne Helgoualch/MCT Publié le , mis à jour le

La déclaration du ministre de la Transition Ecologique et Solidaire n’a pas rassuré le collectif Or de question, opposé au projet de mine industrielle Montagne d’or.


Retirer le projet 

Si Francois de Rugy annonce qu’il ne souhaite pas voir le projet aboutir tel quel, il n'affiche pas clairement une opposition flagrante à la Montagne d’or, contrairement à l’ancien ministre Nicolas Hulot qui s'était positionné contre le projet.
Le porte parole du collectif Michel Dubouillet est clair : "Je pense que Monsieur de Rugy n'est pas aussi catégorique que Nicolas Hulot. Nous lui disons de retirer le projet afin de marquer son positionnement en ce début de mandat" 


Ne pas abandonner

Du côté des partisans du projet minier Montagne d’or, là aussi, c'est l'expectative. 
Le Medef Guyane s’interroge quant aux propos du ministre. Sa présidente Tara Govindin argue qu'il faut "éviter de laisser passer les créations de richesses. 100 000 emplois doivent être créés en vingt ans. Il y a des modifications qui peuvent être souhaitées, mais il ne faut pas abandonner".
 

Vives tensions 

Les conclusions de la commission nationale du débat public doivent être annoncées officiellement ce vendredi à Cayenne après quatre mois de débats dans les communes de Cuyane. Des discussions qui ont déchiré les Guyanais. De Cayenne au village amérindien d’ Awala-Yalimapo, de vives tensions entre les opposants et les représentants de la compagnie minière, sont apparues. Les résultats des débats sont très attendus.
Le reportage de Guyane la 1ère :