Orpaillage illégal : un poste opérationnel installé à Cacao dans le cadre de l'opération Harpie

poste opérationnel avancé

Un poste opérationnel avancé a été installé dans le cadre de l'opération Harpie à Cacao. Une installation temporaire qui a pour objectif de perturber la logistique de orpailleurs illégaux. C'est suite au démantèlement d'un site clandestin que l'implantation de ce poste a été décidée. 

Marie-Claude Thébia Publié le , mis à jour le

 

poste Cacao
© Benjamin L-EMA/FAG 2019
Tout a commencé par une mission de routine, dans la zone du PK 48 de Cacao. Un important site d'orpaillage illégal a été démantelé. Une opération qui a mobilisé plus de 130 personnes de la force Harpie. 12 puits ont été découverts, de nombreux matériaux ont été saisis. Cette mine a révélé une forte activité dans cette zone de Cacao.
Aussi, les gendarmes ont décidé d'y installer un poste d'observation et de contrôle. Depuis, plusieurs opérations ont eu lieu aux abords de la montagne Chawari, et de la crique Bagot. Au regard de la forte activité des "garimpeiros" dans cet endroit proche de lieux de vie et d'économie, les forces de l'ordre se sont organisées pour opérer de manière plus continue. D'où l'installation de ce poste de contrôle.


Maintenir la pression

poste avancé Cacao
© Benjamin L-EMA/FAG
Aujourd'hui ce poste est l'un des maillons nécessaire à la lutte contre l'orpaillage clandestin. La présence perenne des forces de l'ordre empêche le retour des orpailleurs. Les chaînes habituelles de logistique s'en trouvent perturbées. Des missions sont exécutées régulièrement afin de maintenir la pression sur le trafic illégal.

L'actu en vidéo

La communauté des Savanes est candidate pour valoriser le site de Petit Saut

Le projet de valorisation de Petit Saut à Sinnamary est bloqué depuis 18 ans par le mauvais état de la route. L'axe routier est fermé depuis 2001. Ce site est exceptionnel et pourrait être une valeur ajoutée dans l'offre touristique guyanaise.