Le ministre Darmanin confronté aux réalités des communes frontalières de Guyane

Gérald Darmanin sur le Maroni
© MM Ponet | Gérald Darmanin sur le Maroni

Après une visite sur un site d'orpaillage à Roura, le ministre de l'action et des comptes publics, Gérald Darmanin s'est rendu à Saint-Georges, notamment à la police aux frontières sur le pont de l'Oyapock.  A Saint-Laurent, il a découvert le projet de port piroguier du Maroni.

Laurence Tian Sio Po/Myriam Mava Ponet/Pierre Tréfoux/Catherine Lama Publié le , mis à jour le

Après l'hommage rendu la veille aux trois militaires disparus sur un site d'orpaillage, il y a une semaine, Gérald Darmanin s'est rendu ce matin sur la commune de Roura sur un camp installé non loin d'un ancien site  d'orpaillage illégal de la montagne Chawari démantelé récemment. 

A Saint-Georges, le ministre a été accueilli par Georges Elfort. Après un passage à la Maison des services publics où plusieurs administrations ont des permanences comme par exemple la Caisse d'allocations familiales ou la Sécurité sociale.
Visite de la MSAP de Darmanin à Saint-Georges de l'Oyapock
© Laurence Tian Sio Po | Visite de la MSAP à Saint-Georges de l'Oyapock en compagnie du maire Georges Elfort
A cette occasion, Georges Elfort a rappelé qu'une convention avait été signée avec la Direction des finances publiques en mars 2019 pour des permanences du service qui ne sont toujours pas en place.
Georges Elfort a également évoqué le problème de la drogue et du recrutement de mules dans la commune et dans l'est en général. 
Il y a eu bien entendu, un passage obligé au poste frontière où Gérald Darmanin s'est intéressé aux opérations de transbordement de marchandises entre transporteurs brésiliens et français.
De l'est de la Guyane, le ministre est passé à l'ouest à Saint-Laurent où l'attendaient là encore des problématiques de flux de marchandises sur le Maroni, Guyane/Suriname, la présentation du futur port piroguier et un échange privé avec la maire Sophie Charles.
Ce 25 juillet, le ministre passera à Mana et échangera sur la question foncière, plus tard, il ira au port du Dégrad des Cannes à Rémire pour un contrôle des produits de la pêche et une rencontre avec les gardes côte. La dernière séquence va se dérouler juste avant son départ à l'aéroport Félix Eboué.