Matoury : le lycée de la discorde

Mairie de Matoury

Accueil mouvementé des élus de l’opposition de Matoury par l’association Trop Violans. Les élus se déchirent au sujet de l’implantation du futur lycée. Un établissement que la CTG a promis de financer dans le cadre du Plan d’urgence.

Sébastien Laporte/MCT Publié le , mis à jour le

Accueil mouvementé des élus de l’opposition de Matoury par l’association Trop Violans. Celle-ci s’est rendue devant la mairie, où devait se réunir le conseil municipal, qui n’a finalement pas eu lieu, le quorum n’étant pas atteint, pour la deuxième fois de suite. Rappelons que les élus de cette commune se déchirent au sujet de l’implantation du futur lycée. Un établissement que la CTG a promis de financer dans le cadre du Plan d’urgence.


Accueil musclé

Accueil musclé pour les élus de l’opposition, à Matoury. L’association Trop Violans estime que la discorde sur le lieu d’implantation du futur lycée n’a pas lieu d’être.
Yvane Goua, porte-parole de l’association Trop Violans explique :

« Gibelin n’est pas prêt, Copaya est prêt. C'est un lycée d'urgence. Il n'y a pas à avoir de polémique» 


Bras de fer 

En janvier, le président de la CTG a en effet rappelé dans un courrier qu’il demande à la mairie d’implanter cet établissement sur le site de Copaya 2, déjà viabilisé, ce qui permettrait une livraison rapide. Et donc de mobiliser le financement dans les délais imposés.
Mais l’opposition reste sur la même ligne : elle souhaite que ce premier lycée soit construit à Gibelin, et rappelle qu’un vote a déjà eu lieu.
 Roland Léandre, conseiller municipal, secrétaire général du PSG :

« Ca fait maintenant 5 mois que ce projet a été voté. Il n'y a plus à revenir dessus. Le conseil municipal est souverain »


Un dossier brûlant qui n’était pas inscrit à l’ordre du jour du conseil municipal. Celui-ci a une nouvelle fois été reporté, le quorum n’étant pas atteint.