Maria Orlanda Marques la maire d'Oiapoque dans le viseur de la justice brésilienne

Oiapoque
© « Oiapoque2 ». Sous licence CC BY-SA 3.0 via Wikimedia Commons - | Une rue de Oiapoque au Brésil

La maire d’Oiapoque est accusée de fraude et d’enrichissement personnel dans le cadre de l’attribution de marchés publics. Le préjudice s’élèverait à plus 700 000 reais soit 164 000 euros. Le ministère de la Justice du Brésil demande la destitution de Maria Orlanda Marques et le gel de ses avoirs.
 

Isabel Lerouge/CL Publié le , mis à jour le

La partie de cache-cache se poursuit entre Maria Orlanda Marques, maire d’Oiapoque, et la Justice Brésilienne. Depuis 2017, la première édile oiapoquoise est poursuivie dans le cadre de l’attribution de marchés publics.
Le ministère public de l’Amapá demande au tribunal de révoquer Maria Orlanda Marques du poste de maire de la municipalité d’Oiapoque.


Implication du clan familial

La requête fait partie d'une action en justice pour irrégularité administrative intentée contre Maria Orlanda Marques Garcia, son fils Igor Marques Garcia, sa belle-fille Elinalva Fonseca Lima et son homme de confiance Edson Alves da Silva. Tous impliqués dans la gestion de la municipalité.
Le procureur pointe en particulier du doigt l’attribution d’un marché d’un montant total de 734 400,00 R $ (164 000 euros) au profit de la société Isatec, spécialiste du matériel de construction à Oiapoque. Une société dont Igor Marques Garcia est le gérant.
Outre le limogeage de la mairesse Maria Orlanda, le ministère public demande que ses biens et ceux des personnes en cause soient gelés jusqu’à ce que la somme de 734 400,00 R $ soit atteinte afin de compenser intégralement les pertes subies par les caisses publiques. Enfin, il demande la condamnation de Maria Orlanda, Igor Garcia, Elinalva Lima et Edson Alves.

Source : Diario do Amapa