Dossier : La maisons de la santé ou le principe du regroupement des professionnels libéraux - 1

La maison de santé de Matoury
© CL | La maison de santé de Matoury

On s’intéresse toute cette semaine au principe de la maison de santé. A travers la première installée en Guyane qui se situe à Matoury. Il s’agit d’un regroupement de professionnels libéraux qui développent un projet qui inclut, selon la loi, une pharmacie. 

Clotilde Séraphins George/CL Publié le , mis à jour le

La maison de santé du bourg de Matoury est la première de Guyane. Encore en cours de labellisation par l’Agence Régionale de Santé, ce regroupement de professionnels était voulu par un pharmacien, il y a près de 15 ans, avant l’introduction des maisons de santé dans le code de la santé publique en 2007.
Fabien Sublet, Docteur en pharmacie, a initié ce projet depuis 2005 afin de réunir au même endroit plusieurs professionnels de santé. Comme il le précise, l'objectif était la prise en charge de maladies comme le diabète, l'hypertension notamment et de regrouper dans des espaces adéquats qui permettaient de mutualiser les coûts.
 

Un projet axé sur les maladies métaboliques

Avec des dizaines de professionnels et de nouvelles installations en cours et à venir, le but de cette MSP ou maison de santé pluri-professionnelle, c’est comme le prévoit la loi pour les professionnels libéraux un mode d’exercice collectif. Une organisation à la fois rassurante et pratique qui finit par séduire les praticiens C’est le cas de l’orthophoniste Maximilien Clouet :

"C'était pas forcément une volonté initiale mais en Guyane c'est pas toujours facile de trouver des locaux... je pense que le fait d'être regroupés peut présenter un attrait pour les professionnels, les rassure, peut mettre le pied à l'étrier pour des jeunes ... c'est bien plus un avantage." 

Car travailler en réseau c’est ce que permet la maison de santé pour une prise en charge optimale du patient sur un territoire donné et selon un projet de santé. Celui de cette maison de santé se concentre autour des maladies métaboliques.
Fabien Sublet, Docteur en pharmacie, initiateur du projet :

"... on sait qu'en Guyane, le surpoid, l'obésité, le diabète, l'hyper tension font partie des pathologies les plus présentes... le projet à évolué il comporte maintenant la prise en charge des femmes enceintes, la gynécologie et il s'étend à d'autres pathologies."

Un projet auquel ils sont de plus en plus nombreux à adhérer : un médecin généraliste aujourd’hui, 2 à venir, un endocrinologue diabétologue, une dermatologue, une pédicure podologue, une orthoptiste, un orthophoniste, 4 sages-femmes, des psychologues, diététiciennes, infirmières, sophrologue, hypnothérapeute et bientôt : un ORL et un cardiologue. L’extension de la maison de santé du bourg de Matoury se poursuit avec un nouveau bâtiment.  Il comporte 7 nouveaux cabinets qui ouvriront dans une semaine et 6 autres le seront dans 6 mois. Des professionnels qui viendront rejoindre le projet de santé autour des maladies métaboliques.

Le reportage de Guyane la 1ère