Législatives le 2ème tour : Retour sur l'entretien de Davy Rimane en 5 points

Davy Rimane, candidat sans étiquette dans la 2e circonscription
© DR | Davy Rimane, candidat sans étiquette dans la 2e circonscription.

Dernière semaine de campagne pour les législatives et Guyane 1ère propose 3 débats en convergence sur ses 3 medias. Le premier mettait en présence Lénaïck Adam et Davy Rimane, les finalistes de la seconde circonscription. Seul, le candidat David Rimane s'est présenté. Retour sur cet entretien.

Catherine Lama
Publié le , mis à jour le

Pour ce premier duel qui concernait la seconde circonscription, ont été invités, dans les mêmes conditions, le candidat Lénaïck Adam du parti présidentiel, la République En Marche et Davy Rimane, candidat sans étiquette. Un seul s'est présenté, Davy Rimane et de fait le duel de 45 minutes s'est transformé en un entretien de 26 minutes.
Que faut-il en retenir?

Quelle attitude adopter face au phénomène de l'abstention?


Pour Davy Rimane, ce phénomène de l'abstention qui a atteint le chiffre record de 75% le 10 juin dernier apparaît inquiétant. C'est un un gros problème qui remet en cause la légitimité des personnes qui seront élues. "Il faut réfléchir et analyser le pourquoi du comment" mais selon lui il faut aller voter pour dénoncer ce sur quoi on affiche son désaccord. Ne pas voter pose un problème de démocratie et de dire aux abstentionnistes : " si vous n'êtes pas d'accord, dites le et faites le savoir. Ne rien dire c'est que l'on consent" .

 

S'il est élu, il siégera dans l'opposition


Davy Rimane ne rejoindra pas la majorité présidentielle, s'il est élu. Il n'est pas en accord  avec la ligne politique suivie par Emmanuel Macron. Il s'alliera à un groupe parlementaire d'opposition qui représentera le mieux ses convictions. Il s'agira du groupe de Jean-Luc Mélanchon, "la France Insoumise".
 

Il agira pour réduire les inégalités avec le territoire hexagonal


Figure du mouvement citoyen, Davy Rimane, affirme n'être lié à aucun lobby et demeurer indépendant. S'il est élu, il agira au mieux des intérêts de tous les guyanais. Il est d'ailleurs contre la loi sur l'Egalité réelle qui, selon lui, acte au contraire, d'un traitement différencié alors que la Guyane est un département depuis 1945 un département français au même titre que les autres. Cela ne se traduit pas dans la réalité , élu, il a bien l'intention de se battre bec et ongle pour obtenir que les disparités disparaissent.
 

Il défendra et veillera à l'application de l'Accord de Guyane


Cet accord de Guyane de 2,1 milliards devra passer dans les prochaines lois de Finances, il le défendra et interpellera le gouvernement autant de fois qu'il le faudra. Il fera en sorte que les priorités, telles qu'elles ont été exprimées par la population de la deuxième circonscription (par exemple la route du fleuve), soient prises en compte selon une programmation qui reste à définir. Il a rappelé que le président Macron s'est engagé à aller plus loin encore que ce qui a été déterminé ce fameux accord.

 

Il ne se positionne pas sur le  projet de de la Montagne d'Or


Le candidat n'adopte pas encore de position ferme sur cette exploitation aurifère à la Montagne d'Or. Il est aussi attentif à la protection de la biodiversité inestimable de la Guyane qu'au problème de l'emploi et du développement de l'économie. Aussi, il attend d'avoir plus d'éléments sur ce dossier pour émettre un avis circonstancié.




 

L'actu en vidéo

Vie chère : un nouveau blocage de supermarché

La vie chère dans tous les secteurs de la consommation, une situation qui n'est plus tenable. Les 500 frères et un collectif d'associations montent au créneau. Ils se sont mobilisés devant le super marché de Matoury.