Le préfet Martin Jeager en visite à Rémire-Montjoly s'est rendu à la cité Arc en Ciel

Visite du Préfet à la cité Arc en Ciel
© Franck Leconte | Le préfet Martin Jeager se fait expliquer le projet communal

Le préfet continue sa tournée des communes guyanaises. Depuis sa prise de fonction au début de l’année, Martin Jaeger prend connaissance des réalités sur le terrain. Ce 10 mai, figurait à son agenda, Rémire-Montjoly et la réhabilitation très mouvementée de la BP 134 devenue Cité Arc en Ciel.

Franck Leconte Publié le , mis à jour le

La séquence de la visite dans cette partie de la ville, cité Arc en Ciel, a duré une heure en raison d'échanges avec la population. A la cité Arc en Ciel règne une situation explosive depuis quelques mois avec l’édification d’un nouveau cimetière communal à côté d’un terrain de football spontané. Les riverains ont manifesté leur colère à plusieurs reprises . Et ce qu’il en ressort dans un premier temps c’est que le préfet a joué un rôle de conciliateur afin d’apaiser la situation. Il a mis les choses au clair. Le projet communal de cimetière continuera sans que rien ne lui porte préjudice. Il y aura une solution pour les activités des jeunes du quartier. Cette solution, c’est celle qui s’étend sous les yeux du préfet à ce moment-là. Une série de terrains de sports et de loisirs situés au pied du terre-plein du quartier en bordure de la route nationale avec une maison de quartier en amont.
Tout cela fait partie du projet initial de réhabilitation mais avec quelques aménagements.
Voilà qui ne déplait pas au porte-parole des riverains qui est intervenu durant la visite, José Léao. Il promet que si le dialogue se maintient avec les services de l’Etat et surtout avec le conseil municipal de Rémire-Montjoly, tout le monde sera d’accord.
Le maire lui peut donc souffler et les riverains attendent maintenant la concrétisation de ces promesses.

Réaction de José Leao porte parole des résidents de la cité Arc en Ciel (ITW Renaud Terrazzoni)


Le reportage de Renaud Terrazzoni