Le conflit entre les transporteurs et la société Autovision est terminé

Conflit des transporteurs le préfet signe le protocole d'accord
© Nikerson Perdius | Le préfet Martin Jaeger signe le protocole d'accord

Le conflit entre les transporteurs et la société de contrôle technique pour poids lourd Autovision est terminé. Les deux parties ont signé ce 18 août un protocole d’accord sur la une baisse de 35% du prix du contrôle technique et des contres visites et cela jusqu’au 31 décembre 2016.

Nikerson Perdius Publié le , mis à jour le

Les deux parties ont signé ce midi un protocole d’accord. Il prévoit la baisse de 35% du prix du contrôle technique et des contre-visites jusqu’au 31 décembre 2016. Une date limite a été fixée  car il faut attendre les conclusions de l’enquête administrative menée par les services de la DIECCTE sur la grille tarifaire d’Autovision afin de contrôler si oui ou non, il existe une pratique abusive des prix.
Le mouvement a duré un peu moins de 15 jours. L’entrée de l’unique centre de contrôle à Matoury avait été bloquée. Les professionnels du transport avaient même provoqué des ralentissements durant les plusieurs jours du conflit en bloquant le giratoire Crique Fouillée. Après la signature du protocole en préfecture, ils se disent satisfait d’avoir été entendus sur d’autres points également. Notamment sur les contrôles pour l’émission de CO² qui ne concerneraient pas les véhicules fonctionnant au diesel selon le représentant d’Autovision, Pierre Owen, présent à la préfecture.
Il n’a pas manqué de rappeler qu’il y a eu un effort de fait de la part de la société pour trouver une issue favorable à ce conflit.

L'actu en vidéo

Aurélie Le Vern championne de Jiu-Jitsu

Interviews : 1. Aurélie Le Vern, championne du monde de Jiu-Jitsu - 2. Tyrone Gonsalves, entraîneur Jiu-Jitsu Ribeiro