Kourou : journée ville morte contre l'insécurité

Marche contre l'insécurité
© Jean-Gilles Assard | Préparation des banderoles avant le départ dans les rues de Kourou

Depuis 7h ce matin, la population de Kourou s'est rassemblée pour une marche contre l'insécurité. Une mobilisation qui touche une centaine de personnes et en premier plan les commerçants.

Guyane la1ère Publié le , mis à jour le

La marche contre l'insécurité a débuté à 7h ce matin.
Un an après le début de la grève dans la ville de Kourou, le mouvement des Toukans est à nouveau mobilisé aujourd'hui. Avec l'Uclas (Union commerciale libérale et artisanale de la communauté des Savanes) et l'association Canton, associés aux commerçants de la cité spatiale, tous protestent contre les braquages à répétition et le sentiment d'insécurité en général. Ils organisent aujourd'hui une opération ville morte. Tous les commerçants doivent être fermés.
La Chambre de commerce s'est aussi associée à ce mouvement.
Le cortège est parti du rond point Gaston Monnerville au centre ville selon un circuit qui mène à la mairie puis à la gendarmerie.

Des images de Jean-Gilles Assard

 

Une recrudescence de la violence inquiétante


Depuis le début de l'année, les faits de délinquance se multiplient à Kourou, l'inquiétude est aussi grandissante dans la population. Les commerçants sont particulièrement visés par des braquages spectaculaires mais d'autres professionnels comme les infirmiers libéraux se désolent de ne plus pouvoir faire leurs tournées correctement. 
Le sentiment de colère et de ras le bol de cette situation est très présent chez les kourouciens.


Des revendications qui portent sur le renforcement des effectifs de gendarmerie et de police


Les Kourouciens réclament :
- La mise en place de renforts immédiats pour aumenter les patrouilles de jour comme de nuit
- La mise en place d'une BAC (Brigade anti criminalité) détachée de la police nationale de Cayenne
- L'augmentation des effectifs de police municipale et lamise en place d'une brigade de sûreté nocturne
- Le fonctionnement de l'éclairage public dans toute la ville
- La mise place d'un réel dispositif de vidéo surveillance dans la ville
- La création d'un commissariat de Police Nationale (long terme)
- La mise en place d'un couvre feu par la mairie pour les mineurs
- L'éradication des squats
- L'ouverture des locaux de gendarmerie 24/24h.