Justice : dans l'affaire du tir du facteur de Mont-Lucas, la présidente du Tribunal Correctionnel demande une expertise psychologique

Un facteur tire sur un résident de la cité Mont Lucas à Cayenne
© Thierry Merlin | Les lieux de la fusillade

Le procès du facteur qui a agressé et blessé un homme et une femme quartier Mont Lucas à Cayenne a été reporté au 9 avril prochain.

N.Perdius/K.Constable Publié le , mis à jour le

Pour rappel, le jeune facteur qui comparaissait aujourd’hui devant le tribunal correctionnel de Cayenne, est accusé de port et détention d’arme et de violence volontaire avec arme. Jeudi 21 mars dernier, après une altercation avec un résident de la cité Mont-Lucas, il avait sorti un couteau puis un fusil de son véhicule de service. Et finalement blessé par son tir, une voisine de l’homme qu’il menaçait. Le report de l’audience est lié à la demande d’expertise psychiatrique, de la Présidente du Tribunal Correctionnelle.
Le facteur est ressorti libre du tribunal mais sous contrôle judiciaire jusqu'au 9 avril prochain.
A l’audience de ce mardi, le groupe La Poste s’est constitué partie civile dans ce dossier judiciaire.