Incendie à la cité Mango : l'enquête se poursuit sur les conditions de logement jugées indignes

Serge Touloupe devant les décombres de la maison incendiée cité Mango
© Guyane la 1ère | Serge Touloupe devant les décombres de la maison incendiée cité Mango

Cela fait une semaine qu'a eu lieu l'incendie de la cité Mango à Cayenne. Un sinistre qui a coûté la vie à deux personnes. Les enquêteurs s'orientent vers la piste criminelle mais l'enquête porte également sur les conditions d'hébergement  jugées contraire à la dignité humaine. 

 

Claude Innocent/CL Publié le , mis à jour le

En 2002 la parcelle de terrain où s’est déclaré l’incendie à la cité Mango à Cayenne le 22 janvier dernier, a été attribuée par la Mairie de Cayenne à Serge Touloupe artiste chanteur bien connu. Au début, il y résidait avec sa famille. Il avait construit deux maisons dont une qui lui servait d’atelier. Depuis 4 ans, Serge Touloupe n’habite plus sur la propriété .
D’après le recensement effectué par le Centre d’Action Sociale de Cayenne (C.A.S.C ), 29  personnes dont 11 enfants résidaient sur le terrain avant le sinistre ce que le propriétaire conteste. Une enquête est ouverte  concernant les conditions d’hébergement de ces personnes.


Des occupants à titre gracieux

D’après leurs dires la plupart des résidents ne versaient aucun loyer au propriétaire des lieux
En Mars 2017 , Serge Touloupe avait reçu une mise en demeure pour réaliser des travaux  en raison de la vétusté constatée par les services techniques de la ville de Cayenne. Cela n’a pas été fait.
Le propriétaire qui se défend d'être un marchand de sommeil attend sereinement d’être convoqué par la justice après cet incendie qui a coûté la vie à deux personnes. La troisième victime brûlée gravement a été acheminée à  Paris, elle serait à l'origine de cet incendie.

Le reportage de Guyane la 1ère



 

L'actu en vidéo

Cérémonie de naturalisation 46 personnes obtiennent la nationalité française

Cérémonie de naturalisation 46 personnes obtiennent la nationalité française