Inauguration du premier pôle dédié à l'autisme en Guyane

Inauguration Adapei
© Karl Constable

Un pôle dédié à la prise en charge et à l’accompagnement des personnes autistes a été officiellement inauguré à Rémire-Montjoly. Cette structure est unique en Guyane par l’étendue des services qu’elle offre aux personnes concernées, ainsi qu’à leur famille. Une première.

Sébastien Laporte Publié le , mis à jour le

Une classe, un atelier, une salle de psychomotricité…
Ce pôle dédié à l’autisme était attendu depuis de nombreuses années sur le territoire. Il offre un accompagnement adapté à cette condition neuro-développementale qui affecte chez l’individu les domaines de la communication, des relations sociales et du comportement.

Difficile prise en charge 


La prise en charge des adultes reste un problème important en Guyane. Ce pôle rassemble un institut médico-éducatif, un service d’éducation spécialisée et de soins à domicile ainsi qu’une équipe mobile capable d’intervenir sur l’ensemble du territoire.
Financée par l’Etat, sa mise en service a coûté 1,2 million d’euros. Cette structure permet de recevoir et d’accompagner 36 enfants et jeunes adultes. Mais à peine lancée, elle est déjà sous-dimensionnée.
Marilou Darchez, responsable du service autonomie de l’Agence régionale de santé (ARS)

"Sur cette structure, nous avons déjà 30 enfants sur liste d'attente. C'est un réel problème en Guyane. On attend des financements." 


Plus d'un millier d'autistes non diagnostiqués 


L’ARS peine à recruter et à répondre aux besoins, qui sont désormais clairement identifiés. Les chiffres cités par l’association gestionnaire de ce pôle donne la mesure du retard accumulé.
Blaise Joseph-François, directeur général de l’Association départementale des parents et amis de personnes handicapées mentales (Adapei)

 "On estime entre 1500 et 1800 autistes qui sont sur le territoire, qui ne bénéficient pas de places, et ne sont pas diagnostiqués".


Un plan de rattrapage est lancé. Une structure dédiée aux enfants sera inaugurée jeudi à Saint-Laurent-du-Maroni, une autre sera mise en service dans les prochains mois pour les adultes, ainsi qu’un accueil de jour sur l’Ile de Cayenne.
Le reportage de Guyane la1ère :