La Guyane vit à l'heure des connexions et déconnexions des réseaux de télécommunication depuis le 4 mars

Rupture de cable
© FL

Depuis le 4 mars, la Guyane est isolée sporadiquement du reste du monde. C'est d'abord une rupture du cable Americas 2 qui a entraîné des perturbations importantes des réseaux téléphonique et d'internet puis le 8 mars, une panne sur le fournisseur Telesur au Surinam qui a parachevée le tableau.

Guyane la 1ère Publié le , mis à jour le

Difficile voire impossible de passer un coup de téléphone le 8 mars au matin en Guyane. Les lignes mobiles de tous les opérateurs étaient silencieuses depuis la nuit. Les connexions internet sont toujours fortement perturbées. Le rupture du câble Americas II au large des côtes guyanaises a, depuis dimanche dernier, quasiment réduit à néant les communications internet. 
Une avarie sur le cable Telesur au Surinam qui était utilisé comme secours, a provoqué une situation très pertubante le matin du 8 mars où la Guyane a été complètement isolée durant plusieurs heures.

Les explications de la directrice régionale de l'opérateur Orange, Chantal Maurice


La CTG en conflit avec l'opérateur Orange


La CTG, elle ne reste pas silencieuse. La collectivité territoriale attaque Orange qui ne verrait pas d’un bon œil le projet de la CTG et de son aménageur numérique, la Splang, chargée de la mise en place d’un nouveau câble sous-marin entre la Guyane et l’Europe. Un projet prêt à être lancé depuis 2016 mais bloqué par les négociations avec Orange selon la collectivité qui dénonce "un comportement dilatoire d’une société qui défend son monopole au plus grand dam des Guyanais".

Le conseiller territorial chargé du numérique, Jocelyn Ho Tin Noé s'exprime sur le sujet :



Le préfet, Patrice Faure s'organise pour le scrutin du deuxième tour de la législative partielle


Ces pannes de réseaux impacte de façon importante la vie des Guyanais et pour que le second tour de scrutin de la législative partielle de la seconde circonscription se déroule dans les meilleures conditions, le préfet Patrice Faure a déjà pris des dispositions.