Guyane : retrait d’agrément pour 12 assistantes maternelles, après des suspicions de violence et maltraitance

Le siège de la CTG
© CL | Le siège de la Collectivité Territoriale de Guyane à Cayenne

Situation de crise dans le service de l’Aide Sociale à l’Enfance de la Collectivité Territoriale de Guyane. D’un côté les personnels alertent sur la mauvaise gestion du service, de l’autre la Collectivité prend des mesures conservatoires contre certaines assistantes maternelles.
 

Karl Constable
Publié le , mis à jour le

Mercredi, c’est le président de la CTG, Rodolphe Alexandre en personne entouré de son directeur général des services, Hervé Tonnaire et de Viviane Zulémaro, directrice de l’enfance et de la famille, qui est monté au créneau pour aborder cet épineux dossier. Sur les quelques 165 assistantes familiales que compte le service, 12 ont vu leur agrément être retiré. Selon l’Aide Sociale à l’Enfance onze procédures sont en cours pour des actes de maltraitance sur des enfants et cinq dossiers seraient sur le bureau du procureur. De leur côté, les assistantes maternelles et le syndicat UTG (Union des Travailleurs Guyanais) dénoncent une gestion chaotique du service. Certaines assistantes se disent harcelées et sanctionnées pour avoir dénoncé la situation.