Grève à l’hôpital de Cayenne : le dialogue va se poursuivre

hopital de Cayenne
© Océlia Cartesse | Les salariés UTG devant l'hôpital de Cayenne le 26 mars dernier.

En grève depuis plus d’un mois, les salariés UTG de l’hôpital de Cayenne ont manifesté à nouveau ce lundi 24 avril. Ils ont été reçus par le directeur de l’Agence Régionale de Santé. Le dialogue devrait se poursuivre.

Guyane 1ère Publié le , mis à jour le

"La population en danger", "les bébés en danger" ou encore "nous sommes déterminés". Ce sont les slogans qui sont scandés ce lundi 24 avril devant l’hôpital de Cayenne. Les salariés affiliés à l’UTG, Union des Travailleurs Guyanais sont en grève depuis plus d’un mois. Ils réclament plus de moyens humains et matériels, pour de meilleurs conditions de travail. Regardez ci-dessous le reportage de Guyane 1ère.


Rencontre avec le directeur de l’ARS

Mobilisés durant le mouvement social dans le département, ils le restent encore aujourd’hui. Ce lundi, une délégation de salariés a quitté le centre hospitalier Andrée Rosemon peu après 9h.

Les grévistes ont défilé dans les rues direction les locaux de l’Agence Régionale de Santé où ils ont été reçus par le directeur Jacques Cartiaux. Les salariés lui ont remis leur cahier de revendications.
hopital de Cayenne
© OC

Les grévistes ont aussi déposé au directeur de l'ARS un document concernant le chiffrage des besoins en effectif. Pour Patricia Said, secrétaire générale adjointe UTG Santé, "c’est une nouvelle étape qui montre l’intérêt de rester mobilisé". "Le document a été reconnu comme légitime et des réponses doivent nous être apportées" a-t-elle déclaré. Ecoutez sa réaction ci-dessous.

Prochain rendez-vous jeudi

Une rencontre pour la reprise des négociations est fixée à jeudi prochain 10h30. L'objectif : définir un calendrier de rendez-vous pour les discussions à venir.

L'actu en vidéo

Air Caraïbes va desservir la Guyane avec un airbus 350

Air Caraïbes se dote d'un airbus 350-900. Mis en service à compter du 29 juillet en Guyane, il permettra aussi un sixième vol par semaine dès décembre 2019