Fusillade du PSG : le parquet fait appel

Marie-Claude Thébia
Publié le

La garde à vue du deuxième tireur suspecté a été levée par la juge d'instruction en charge de l'affaire. Elle  a justifié sa décision par l'état de santé défaillant du suspect. Sa garde à vue reprendra dés que son état le permettra.
Par ailleurs, le parquet a fait appel du placement sous contrôle judiciaire du premier tireur suspecté pour lequel il avait été demandé au juge le placement en détention provisoire.
Une fusillade devant les locaux du Parti socialiste guyanais dans la nuit de mercredi à jeudi 11 mai a fait huit blessés. Les deux auteurs présumés ont été interpellés le lendemain.